About Celle qui a faim

Etudiante sur Lille, j'aime manger, tester des trucs, et torturer mes amis, ma famille et mes colocs Jaune et Marron [noms de code] avec plein de petits plats, plus ou moins mangeables et expérimentaux.

Posts by Celle qui a faim:

Tarte amandine aux coings

 

Depuis qu’avec les copains on habite dans le même quartier, on essaye de profiter du marché du dimanche pour manger un bon poulet ensemble. Et de temps en temps, comme 3 poulets, 1 kg de patates et 2 baguettes ne suffisent pas aux gros tas que nous sommes, on ajoute un dessert fait par moi (comme toujours, ils commencent à s’y habituer) avec les fruits achetés le matin. Genre des coings (coin) (j’adore), le fruit que tu ne sais jamais comment cuisiner.

La recette est vachement bonne, enfin surtout pour moi qui suis une grande fan de tartes amandines, faut avouer qu’elle n’est pas révolutionnaire mais c’est une bonne façon d’accomoder les coings (coin) (non je ne m’en lasse pas). Le nappage de miel à la fin est indispensable pour moi (sinon, c’était assez peu sucré au final), mais mes testeurs n’étaient pas tous d’accord, et ma coloc réclame à grand cri de la sauce au chocolat pour aller avec. A voir.

Continue reading “Tarte amandine aux coings” »

Risotto au vin rouge, roquette et gésiers confits

Ce risotto est parti tout simplement du fait qu’il nous restait une bouteille de vin rouge entamée, mais depuis un peu trop longtemps pour être vraiment buvable… Cette recette a été validée par mes colocs et les squatteurs actuels de chez nous (coucou les lapins <3), et franchement, elle a plutôt la classe, le riz devient violet, et c’est une belle récompense pour le temps de fou que ça met de faire un risotto.

J’ai décidé cette année de commencer le théâtre, et je cuisine donc en ce moment en répétant les lignes de Cuisine et dépendances, ce qui, tu admettra, est plutôt classe quand tu cuisines. Dézo.

Continue reading “Risotto au vin rouge, roquette et gésiers confits” »

Gnocchis en bouillon de parmesan aux abricots secs

J’adore cette recette pour les gnocchis, elle met un peu de temps mais rien que pour pouvoir manger les abricots secs en cuisinant, ça vaut le coup. Et c’est plutôt classe comme plat, si t’invites tes parents à manger mais que t’as pas de sous pour acheter de la viande…

Pour deux personnes :

  • Un bouillon-cube de volaille
  • 400 ml de lait
  • 150 g de parmesan
  • Le zeste d’un citron
  • 60 g d’abricots secs
  • Une boite de gnocchis pour deux
  • Quelques feuilles de basilic

Dans une casserole, faire frémir le lait avec le bouillon-cube jusqu’à ce que celui-ci soit bien dilué. Ajouter les 3/4 du parmesan et le zeste de citron. Bien mélanger.

Faire cuire quelques minutes les gnocchis dans de l’eau bouillante. Les mettre dans une poêle avec la moitié du bouillon : les gnocchis vont absorber le bouillon et finir de cuire. Une fois le bouillon absorbé, les faire revenir un peu pour qu’ils grillent légérement.

Servir avec le bouillon restant, les abricots coupés en dés, des lanières de basilic et le parmesan restant

Sablé chocolat fleur de sel

 

Chaque soirée est une occasion d’utiliser mes chers amis comme cobayes, et en général je fais des biscuits : c’est plus facile à manger sans s’en mettre plein les doigts, et ils finissent tout sans rien dire.

Ces biscuits là sont super bons, le sel fait vraiment ressortir le chocolat, et ça se mange à toute vitesse.

Continue reading “Sablé chocolat fleur de sel” »

Quartiers de potimarron au four aux épices et soupe au potimarron, lait coco et curry

Au bout d’un moment, on ne sait plus trop quoi faire des courges, même si on continue à les acheter. Je me balade donc un peu partout sur le internet mondial et je cherche… Du coup j’ai fait de la courge au four et de la soupe !

Update : Deux versions de ces quartiers de courge au four (que je fais très très régulièrement depuis deux ans…) : avec piment d’Espelette, parmesan et cassonade, ou chapelure et parmesan. Choose your weapon.

Continue reading “Quartiers de potimarron au four aux épices et soupe au potimarron, lait coco et curry” »

Tarte aux kakis (et chaussons aux kakis)

Pour notre traditionnelle soirée sushis, mon père m’a demandé de ramener le dessert, quelque chose « aux fruits ». Moi j’avais envie d’un truc un peu original et bizarre (comme dirait ma coloc (merci pour les photos d’ailleurs)), et comme c’était un repas japonais, j’ai regardé sur cuisine en bandouillère. Les kakis en plus c’est des fruits d’automne donc c’est parfait, et la tarte est trés peu sucrée car c’est un fruit vachement sucré à la base…

Et puis j’ai congelé le reste de crème et en le décongelant un peu plus tard, j’ai découvert que c’était parfait pour faire des chaussons (juste mis dans une pâte feuilletée, doré au jaune d’oeuf) !

Continue reading “Tarte aux kakis (et chaussons aux kakis)” »

Pain perdu salé aux courgettes, champignons et tomates

Eh oui, du pain perdu salé ! Cette recette est une recette de la flemme par excellence, tu peux mettre n’importe quel légume, charcuterie, fromage, c’est bien fat et super bon. Et puis surtout, un moyen de finir tous les bouts de pain rassis…

  • 3/4 d’une baguette de pain dure, ou plusieurs tranches
  • 40 cl de crème liquide
  • 2 oeufs
  • gruyére rapé
  • 6-7 champignons de Paris
  • 1 courgette
  • Un pot de sauce tomate
  • 1 oignon

Si tu as de la baguette, la couper en long et en bout d’une dizaine de centimètres.

Fouetter ensemble les oeufs et la crème. Saler, poivrer, et faire tremper les morceaux de pain.

Faire préchauffer le four à 180°c.

Eplucher l’oignon et l’émincer. Eplucher et couper la courgette et les champignons. Faire revenir les oignons dans une poele avec de l’huile jusqu’à ce qu’il soit transparent. Ajouter le reste des légumes et la sauce tomate et faire revenir une dizaine de minutes. Saler, poivrer et épicer avec des herbes de provence.

Dans un plat à gratin, verser le pain et le mélance grème /oeufs. Ajouter les légumes et recouvrir de gruyère rapé. Enfourner pour une vingtaine de minutes.

Les cucurbitades, ou comment manger des courges pendant une semaine

 

Dimanche dernier, je suis allée aux cucurbitades. Tu savais que ça existait ? Moi non plus. C’est la fête qui célébre la sorcellerie et les cucurbitacés (les courges quoi). Donc j’ai découvert des tas de courges que je savais que ça pouvait exister, j’en ai volé quelques petites pour décorer l’appart (oups) et j’en ai même acheté quelques unes… Du coup on a mangé des courges toute la semaine, sous des formes plus ou moins réussies… Et finalement, il y en a une seule qui nous a vraiment plu (maintenant je parle au pluriel, mes colocs de cette année aimant autant manger que moi, elles sont forcées de gouter)

Continue reading “Les cucurbitades, ou comment manger des courges pendant une semaine” »

Soupe carottes poires

Je suis vraiment pas douée pour faire des soupes. Vraiment, je les rate tout le temps, et en général j’ai 5-6 tupperwares au congélo parce que je gère mal les quantités. Voilà donc la seule soupe que je réussis vraiment (même si là encore ça m’a duré une bonne partie de la semaine, et mes colocs se moquaient de moi et de ma soupe…)

Continue reading “Soupe carottes poires” »

Chirashi au saumon et avocat

DSCF3422

Ayant emménagé il y a peu, j’ai fini par inviter mon paternel à manger chez moi, comme la personne adulte et responsable que je suis. Il n’y a que quand on est adulte qu’on invite ses parents à manger et pas l’inverse.

Savoir quoi cuisiner a été plus compliqué. Déjà, car quand on est adulte on a envie d’impressionner ses parents sur ses capacités culinaires (ceci dit, les miens ne s’inquiètent pas trop de ce côté là), ensuite, parce qu’on veut vraiment qu’ils aiment ce qu’on a préparé. Mon père n’est pas difficile mais justement, il apprécie surtout les plats simples, légers, n’aime pas trop la viande et les 3/4 de ses repas comportent du riz. Oh et je n’ai pas trop de sous en plus.

Du coup, j’ai misé sur le facile et japonisant : ça a marché. Un chirashi comme on en commande dans les restos, avec du riz à sushis, du saumon et de l’avocat. Izi.

Bonus : je t’explique comment faire une jolie rose d’avocat, comme les instagrameuses, avec ou sans du saumon dedans. De rien.

DSCF3402

Continue reading “Chirashi au saumon et avocat” »