biscuits

Les speculoos maison des révisions (tu l’as ?)

Il y a quelques années, quand Zé était désespérée, en P1 de médecine, toute seule en Belgique a réviser, j’avais décidé de lui remonter le moral, et comme chacun le sait, y’a que la bouffe pour ça.

Du coup, pour la première fois de ma vie, j’avais fait des speculoos. Alors, si tu es du sud ou -pire !- de Paris, tu n’as peut être pas trop l’habitude de ce don des dieux, vu que dans ces pays étranges ils en donnent pas avec le café, mais dans le Nord c’est un peu un truc incontournable. Et sans vouloir me vanter (en fait si), ma recette est vraiment vraiment trop coule. Et elle se dévore trés trés (trop) vite.

Bref, pour en revenir à l’histoire de base, cette année aussi, Zé désespérait sur ses révisions. Donc j’ai refait mes speculoos. Bon, maintenant elle est à Lille, c’est plus facile, mais j’ai quand mêm poirotté en venant la surprendre avec mes biscuits parce qu’elle met des bouchons d’oreille pour réviser et que du coup elle entend pas quand on sonne…

Continue reading “Les speculoos maison des révisions (tu l’as ?)” »

Biscuits « vitraux »

Une autre recette de biscuits pour Noël, testée avec la raclette… Ces biscuits là, il faut l’avouer, sont plus beaux que bons, mais ils sont quand même super beaux. L’idée est d’utiliser des bonbons acidulés durs, qu’on réduit en poudre et qui cristallisent dans des biscuits, faits avec une pate sablée normale. Ca fait un effet vitrail, mais bon aprés ça a un peu le goût de bonbon…

Continue reading “Biscuits « vitraux »” »

Schwowebredles en forme de dinosaures

Les schwowebredle, c’est un peu les biscuits de Noël classiques à la cannelle, qui sentent trop bon et qui embaument ta cuisine, c’est parfait pour se mettre dans l’ambiance…

Avec les copains on fait chaque année un raclette à 15 (oui.) pour s’échanger des cadeaux de Noël. Et chaque année c’est chez moi, donc je peux me charger de faire le dessert, avec plein de testeurs consentants ! Cette année j’ai décidé de faire plein de Bredele, parce qu’aprés une grosse raclette, c’est un peu difficile de manger un vrai dessert… Et en plus je les ai même convaincu de repartir avec ce qu’il restait, donc win win for me.

Continue reading “Schwowebredles en forme de dinosaures” »

La première fournée de Bredele : Bonnets de moines

Cette année, je me suis enfin décidée à me lancer dans les Bredele, les biscuits de Noël allemands. Chaque année, une amie dont la mère est alsacienne me fait baver avec des photos de boites remplies de Bredele… Il était temps de me venger.

Du coup, étant en train de désespérer sur mes cours de Stratégies des Organisations (mon examen est demain. Oups), j’ai tout balancé et je suis allée voir s’il y avait de quoi faire une des multiples recettes de Bredele que je récolte depuis quelques mois avec les fonds du frigo. Résultat : il restait un pot de confiture de mûres, c’était parti pour des Bonnets de moines ! En vrai tu peux utiliser une autre confiture du style myrtille ou quetsches. J’ai essayé aussi avec un reste de confiture d’abricots maison mais c’était pas terrible pour ce genre de biscuits.

Bref, la conclusion qui s’impose : c’était trop bon, la plupart ont été mangés à la bibliothéque dans la journée même…

Continue reading “La première fournée de Bredele : Bonnets de moines” »

Encore des anniversaires ; petit frère n°2 et N° 3, sablés apéros aux noisettes et pudding crémeux de Bourgogne

Les gamins sont plutôt doués, ils sont nés le même jour à 7 ans d’intervalle. Du coup ça fait un double anniversaire, plein de grands-parents, un gros apéro et un double gateau. Et plein de testeurs pour moi…

Sauf que lorsque j’arrive le jour même pour faire la cuisine, je découvre un véritable carnage, des oeufs, de la farine partout, du caramel cramé et du lait plein le plan de travail : petit frère n°1 avait insisté pour faire le gateau. On a eu trés peur, surtout quand il m’a décrit comment il avait battu le oeufs en neige à la barbare.

Et bah résultat, c’était plutôt pas mal. Et j’ai quand même fait l’apéro. Et puis si tu veux tout savoir, je sais déà plus ce qu’ils ont eu comme cadeaux. Et les photos sont pas top-top parce que ma mère les as prises avec son appareil.

Sablés au poivre et noisettes

J’ai récupéré cette recette chez Clothilde, mais ils étaient plus sucrés que biscuits apéros, et en diminuant le sucre, ça marche pour tout, ils sont vraiment délicieux ! Ils ont disparus à toute vitesse.

  • 100g de noisettes entières
  • 200 g de farine semi-complète
  • 70 g de flocons d’épautre ou d’avoine
  • 90 g de vergeoise ou de sucre de canne
  • 1 c à c de bicarbonate de sodium
  • 1 pincée de sel
  • 1/4 c à c de poivre
  • 130 g de beurre froid en morceaux
  • 2 c à s d’eau

Dans une poêle sans matiére grasse, faire revenir les noisettes entiéres. Si elles ont encore leur peau, elle va se retirer facilement avec un torchon pendant qu’elles sont encore chaudes. Les hâcher.

Mélanger les noisettes avec la farine, les flocons, le sucre, le bicarbonate, le sel et le poivre. Ajouter l’eau et le beurre en morceaux, et mélanger avec les mains jusqu’à former une boule, à mettre au frigo pendant une heure.

Préchauffer le four à 150°c.

Sortir la pâte et former des boules un peu plus grosses qu’une noix, à déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Mettre au four 25 minutes jusqu’à ce
que les sablés soient blonds.

Pudding crémeux de Bourgogne

Ma mère n’est pas une grande cuisinière, mais parmi les choses qu’elle nous a appris, il y a (évidemment) son gateau préféré ; le pudding crémeux de Bourgogne, une sorte de créme brulée avec du caramel en gateau… J’admet, c’est pas top comme description, mais c’est vraiment bon, et ça change des gateaux au chocolat habituels.

  • 4 oeufs
  • 80 g de sucre + 50 g de sucre pour le caramel
  • 80 g de beurre
  • 80 g de farine
  • 1/2 L de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 2 c à s d’eau

Préchauffer le four à 180°c.

Dans une casserole, faire bouillir le lait, les 80 g de sucre et la gousse de vanille fendue. Attention, le lait c’est piégeux, ça frémit et 5s plus tard tu en as partout. Donc dés que ça bout, tu l’éloignes du feu et tu retires la gousse de vanille.

Séparer les blancs des jaunes et battre les blancs en neige.

Dans une autre casseole, faire fondre le beurre. Ajouter la farine et retirer du feu en mélangeant trés vite pour faire un roux (c’est comme pour la pâte à choux). La pâte doit se détacher des bords en formant une boule. Remettre à feu trés doux et incorporer peu à peu le lait jusqu’à ce que la pâte soit homogéne.

Verser la pâte sur les jaunes d’oeufs : il faut incorporer trés lentement pour éviter que les jaunes cuisent et fassent des bouts d’omelette. Incorporer ensuite les blancs en neige.

Faire le caramel : dans une petite casserole, mettre l’eau et les 50 g de sucre et faire chauffer à feu doux en remuant jusqu’à ce que le caramel se forme. (izi)

Beurrer un plat et verser le caramel au fond. Recouvrir de la pâte.

Faire cuire 1h. Bon ap !

Enregistrer

Sablé chocolat fleur de sel

 

Chaque soirée est une occasion d’utiliser mes chers amis comme cobayes, et en général je fais des biscuits : c’est plus facile à manger sans s’en mettre plein les doigts, et ils finissent tout sans rien dire.

Ces biscuits là sont super bons, le sel fait vraiment ressortir le chocolat, et ça se mange à toute vitesse.

Continue reading “Sablé chocolat fleur de sel” »

Patiences

J’ai pas mal hésité à publier cette recette parce qu’honnêtement, je la trouvais pas folle… Ce qui m’a convaincu, c’est sa rapidité et le fait qu’on a besoin de trés peu d’ingrédients, parfait donc pour le goûter (ou la crémaillère, dans mon cas) de dernière minute. C’est des petits biscuits super simples, qu’on peut aromatiser au citron (c’est mon cas) ou avec quelques gouttes d’extrait de vanille ou d’amande amère.

Continue reading “Patiences” »

Les lava cookies de la mort qui tue : Nutella et Praliné

J’ai fini par craquer, et je me suis acheté un livrede recettes sur les LAVA CAKES. Et c’est trop trop génial. Alors pour notre crémaillère, j’ai décidé de tenter le truc, et j’ai fait la version « de base » bien grasse et trop coule. Nutella et praliné… Et c’était grave bon.

Continue reading “Les lava cookies de la mort qui tue : Nutella et Praliné” »

Le Melon-pan de Yakitate Ja-pan (ou pas)

Avec petit frère n°2, on est passés par notre période Yakitate Ja-pan, ou un manga où le personnage principal veut absolument créer le pain ultime. Alors l’histoire ne part pas du tout dans tous les sens, à la fin les pains changent le passé, créent des cascades, ressuscitent et rendent méchant. Donc nous on s’est attaqués à un des pains du début, dans la version de base : un ja-pan, un genre de petit pain sucré recouvert d’une couche de biscuit. Le nom vient de la forme du melon découpé, mais en vrai y’a pas de melon dans la pâte…

Le pain : 

  • 200 g de farine
  • 3 c à s de vergeoise
  • 1 c à c de levure boulangère
  • 30 g de beurre ramolli
  • 12 cl de lait
  • 1 jaune d’oeuf
  • 1 pincée de sel

Le biscuit :

  • 200 g de farine
  • 1 c à c de levure chimique
  • 1 c à c de sel
  • 40 g de vergeoise
  • 50 g de beurre ramolli
  • 1 oeuf
  • 3 c à s d’eau
  • Un peu de sucre pour la croûte

Préparer le pain : Mélanger la moitié de la farine, la levure, le sucre et le sel dans un saladier. Ajouter le jaune d’oeuf et le lait au fouet. Incorporer le reste de la farine et bien mélanger. Ajouter enfin le beurre ramolli et pétrir pendant une dizaine de minutes ; la pâte doit être élastique comme une pâte à brioche. Couvrir la pâte d’un torchon et la laisser reposer pendant 1h30 dans un endroit chaud ; elle doit doubler de volume.

Pendant ce temps, faire le biscuit : Fouetter le beurre et le sucre ensemble jusqu’à ce qu’ils blanchissent. Ajouter le reste des ingrédients, et malaxer jusqu’à obtenir une pâte homogène. Former un boudin et l’envelopper dans un film alimentaire. Mettre une demi heure au frigo.

Aprés le temps de repos, faire préchauffer le four à 180°c. Diviser la pâte à pain en 8 morceaux et en faire des petites boules. Diviser également la pâte à biscuit en 8, abaisser chaque morceau au rouleau pour en faire des cercles qui viendront recouvrir les petites boules de pâte à pain, comme des chapeaux. Dessiner un quadrillage au couteau sur la pâte à biscuit comme sur les photos et sepoudrer les Melon-pan de sucre. Les mettre sur une plaque de papier sulfurisé et faire cuire 30 min !

Bon appetit les enfants <3

Les galettes bretonnes de St Michel Chef Chef

Dés qu’on aborde la question du beurre salé, du gochial et des plus beaux paysages de France (belle transition), on se rend vite compte que je suis à moitié bretonne ; j’adore la Bretagne, j’y passe une bonne partie de mon mois d’août, et quand il s’agit de manger, j’adore aussi.
Aprés avoir fini par maîtriser les palets bretons (recette à venir…) je me suis donc attaquée à l’autre biscuit légendaire de Bretagne, la galette de St Michel. Et en plus St Michel Chef Chef c’est pas loin de mon lieu de villégiature donc c’est parfait ! J’ai trouvé cette recette chez La Petite Supérette, qui est un site absolument génial.

Continue reading “Les galettes bretonnes de St Michel Chef Chef” »