Brandade de Morue

Ici, à Salamanca, on est tout prés du Portugal, donc le bacalao, c’est à la mode. Mais déjà qu’en allant à Lisbonne on a galéré pour trouver des accras, la brandade c’était completemment impossible à trouver.

Sauf que moi, ma nounou, elle me faisait de la brandade de morue.

La conclusion était évidente : j’allais choquer mes colocs en faisant un nouveau plat chelou.

Continue reading “Brandade de Morue” »

Les Spaghetti alla Putanesca des Orphelins Baudelaire

DSCF3322DSCF3324

Quand j’étais enfant, j’étais une très grande lectrice de livres, et pour être honnête, je le suis encore maintenant, en jeunesse (j’en suis à quoi, ma dixième relecture d’Harry Potter ?) et autres. J’avais même des bouquins cachés dans ma case pour quand je m’ennuyais en cours, je lisais dans la cour de récré (en vrai j’avais des amis quand même hein…), je lisais quand mes parents m’obligaient à les accompagner pour des marches (la gamine à côté du précipice, c’était moi)…

Et puis souvent dans les bouquins ON MANGE TROP BIEN. Surtout dans les Rougemuraille, ils font des banquets de ouf tout le temps (et ils mangent notamment des scones, que je n’avais jamais gouté, un vrai sujet de fascination sans même savoir à quoi cela ressemblait). Parfois, il y avait aussi des plats plus classiques, par exemple, les Pâtes Alla Putanesca des Orphelins Baudelaire… Le comte Olaf, dans le premier tome, oblige ainsi les trois orphelins à faire un plat pour son affreuse trouve de théâtre, et ils improvisent un plat de pâtes avec les ingrédients du placard.

Cela faisait longtemps que je voulais tenter cette recette, qui dans ma tête est irrémédiablement liée à ce livre et là, toutes les conditions étaient réunies : je voulais quelque chose de rapide, qui ne nécessite pas d’ingrédients frais parce qu’on est en week-end férié et que je suis en pyjama chez moi, et en même temps un plat qui calle bien pour un lendemain de gueule de bois, et quoi de mieux que les pâtes ? J’en profite pour faire un argumentaire en faveur des sauces pour les pâtes : des amis me disent souvent qu’ils ont la flemme de cuisiner, que c’est trop long, et bien justement, la plupart des sauces de pâtes sont assez faciles (ici c’est ultra izi) et rapides pour se faire pendant le temps de cuisson des pâtes, donc cette excuse n’est pas valide.

Continue reading “Les Spaghetti alla Putanesca des Orphelins Baudelaire” »

Panna Cotta et coulis de framboises

Dés que je vois du panna cotta au resto, comme le cheese cake, je saute dessus. Mais là, clairement, j’ai plus de sous pour aller au resto donc…

C’était la première fois que je faisait du coulis de framboises, d’habitude j’en récupère chez ma grand-mère ou j’en achète au supermarché… Mais ici il n’y en a pas, évidemment. Vous allez voir, en rentrant en France je ferais plein de trucs avec des ravioles, du matcha, de la vergeoise…

Continue reading “Panna Cotta et coulis de framboises” »

DSCF5771

Jingalov hats

Tentative ratée du mois : on a voulu faire un pique nique, on a tout acheté, même de quoi faire ces genres de petites galettes aux herbes, et il faisait tellement moche qu’on a dû manger à l’interieur.

Mais comme c’était trop bon quand même, je te donne la recette.
Pour 4 petites galettes :
Pour la pâte :
  • 375 g de farine
  • 1 grosse pincée de sel
  • 3 c à s d’huile d’olice
  • 175 ml d’eau

Pour la garniture :

  • 1 grosse poignée d’herbes mélangées: coriandre, persil, cerfeuil, menthe, ciboulette…etc. J’en ai fait une au basilic c’était bien aussi
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 1 grosse pincée de sel

Commencer par faire la pâte : mélanger farine et seul dans un saladier et faire un puits. Ajouter huile et eau, et malaxer jusqu’à former une boule. Couvrir et laisser reposer 30 min.

Lavez bien les herbes et ciselez-les. Mettez les dans un bol et ajouter le filet d’huile d’olive et le sel. Mélanger bien.

Une fois que la pâte a reposé, la diviser en 4 et étaler chacune des boules assez finement en cercle sur un plan de travail fariné. Etaler les herbes sur la moitié des cercles et refermer le chausson en pressant bien les bords.

Une fois vos chaussones formés, faire chauffer une poele sans matière grasse, des deux cotés.Les deux faces doivent être dorées et légérement boursouflées.

Couper en triangles et manger tiéde, avec un noisette de beurre ou un peu de moutarde.

A bientot les enfants.

BEST RECETTE AU CHOCOLAT EVER : Les fondants de Zélia

Je vais être honnête, j’ai beaucoup hésité à publier cette recette ici. Parce que cette recette, c’est la recette de la mort, meilleure que tout, qui combine tous les avantages possibles : facile, ultra rapide, adaptable au nombres de gens, congelable, et faisable avec les restes du placard. Honnêtement, je crois que je la fait une fois par semaine, voire une fois par jour quand ce qui me sert de copain est dans le coin.

La particularité de ces bouchées est qu’elles se mangent direct à la sortie du four, pour pas leur laisser le temps de cuire plus, dans le moule, presques liquides.

En général, je divise les proportions et j’utilise un oeuf, ça fait 2 petites bouchées, et sinon je fais avec deux oeufs et les congéle crues dans le moule à muffin. C’est aussi bon une fois décongelé.

Et bonus, tu peux faire un coeur à ta façon : sur les photos, on avait mis un peu de banane mixé, dans l’autre un carré de pralinoise (le mieux pour moi), on a testé carré chocolat au lait aussi, je pense que tu peux mettre de la pâte de speculoos, du chocolat blanc, des framboises, ce que tu veux. Dis moi quoi.

Oh et le mieux : ca se fait en 4 minutes, et cuit en 4. Si ton four est déjà chaud, c’est le pied.

Continue reading “BEST RECETTE AU CHOCOLAT EVER : Les fondants de Zélia” »

DSCF5717

Gratin de macaronis au foie gras

Salut toi.
Oui je suis une fifolle en ce moment, je cuisine et je publie plein de trucs (profites-en, je vais faire une pause examens/j’ai plus de sous parce que j’ai tout dépensé en pizzas pour regarder Games of Thrones).
Breeeeef, ce gratin, j’ai trouvé la recette ici, sur un blog que j’adore, j’aime les pates, le gratin c’est gras : tout pour me plaire.
J’ai fait deux versions, une avec plus de fois gras parce que je trouvais que des gros paquets, mais c’est meilleur avec ces proportions là, t’en as a peu prés pour deux personnes.
  • 250 ml de lait
  • 250 g de macaronis : c’est plus esthétique d’en avoir des longs, mais ici c’est une denrée impossible à dénicher, donc j’ai pris des courts.
  •  25 g de beurre
  • 15 g de farine
  • 100 g de foie gras (mi-cuit)
  •  Parmesan

Préchauffer le four à 210°c. Faire cuire les macaronis dans de l’eau salée, comme tu fais tous les jours quoi, égoutter et réserver. Faire bouillir le lait, réserver.

Préparer la béchamel : faire fondre le beurre au fond d’une casserole, et ajouter d’un coup la farine. Remuer avec une cuillére en bois jusqu’à l’obtention d’une boule, et ajouter peu à peu le lait jouer en mélangeant au fouet, pour obtenir une béchamel. Ajouter le foie gras en morceaux et mélanger jusqu’à ce qu’il fonde et s’incorpore à la sauce.

Dans un moule à cake beurré, mettre une couche de macaronis, une couche de béchamel et ainsi de suite jusqu’à épuisement des stocks. Finir par une couche de béchamel et sepoudrer de parmesan rapé.

Faire cuire 20min, avec un petit coup de grill à la fin pour que ça gratine bien.

Alors sur le coup ça a pas de forme mais une fois froid, tu peux faire des jolis tranches comme tu vois sur la photo…

Bon appetit !

DSCF5742

Pitas (dinde pommes gouda si vous savez ce qui est bon)

Cette semaine y’avait ce qui me sert de copain qui était là, donc j’ai cuisiné beaucoup de chocolat, et comme il était en transition végétarienne, tous nos plats préférés avec de la viande POUR LA DERNIERE FOIS (Je garde secrète sa recette de chili con carne)

Un truc trop bon, qu’on mangeait (avant qu’ils changent le menu, tristesse) dasn un resto à Paris, c’est la pita pomme-dinde-gouda. On arrivait pas à recréer son goût INNOUBLIABLE avec des pitas industrielles, donc je m’y suis mise…

  • 500g de farine
  • 300 g d’eau TIEDE
  • 15g de levure fraiche ou un sachet de levure boulangère
  • 10g d’huile d’olive
  • 8g de sel
  • 1/2 c à c de levure chimique

Délayer la levure boulangère dans l’eau. Attendreez quelques minutes et ajouter l’huile, la farine, le sel et la levure chimique et pétrir au moins 10 min. Couvrir et laisser lever 1h30, prés d’un radiateur ou dans un four préchauffé à température minimum.
Dégazer la pâte au poing et la diviser en 9 boules. Les déposer sur un plan de travail trés fariné, c’est important parce que ça colle bien, et laisser reposer de nouveau 30 min.

Laisser lever 15 min, et allumer le four à 230°, en laissant une plaque en métal dedans.

Une fois que la pâte a levé, étaler les boules au rouleau pour qu’elles aient 3-4 mm d’épaisseur. Déposer sur la plaque en métal chaude, et laisser cuire 6 à 7 min, en faisant attention à ce qu’elles resent assez blanches.

En plus ça se congèle -mais il reste plus de place dans mon congélo avec toutes les lasagnes et chili con carne- et dedans tu peux mettre pomme dinde gouda, et les faire chauffer/griller un peu pour que le fromage fonde, c’est top.

Bisous bisous les lapins.

« Je veux de la tarte aux pommes et du chocolat chaud »

 J’ai eu le droit à ça pendant une semaine, donc j’ai craqué, et j’ai fait une bonne tasse de VRAI chocolat chaud – pas cette merde avec du nesquik (je sais même pas comment ça s’écrit du coup)- où tu fais fondre du chocolat patissier, du lait, un peu de cannelle et de vergeoise… trop bon.
Mais bon, évidemment j’allais pas faire une tarte aux pommes classique, donc j’ai tenté un truc avec una pâte sablée qui faisait presque crumble, que j’ai trouvé ici.

Continue reading “« Je veux de la tarte aux pommes et du chocolat chaud »” »

Brownie aux noix Vegan

Bon alors autant être clairs, je suis pas vegan, même pas végétarienne, mais bon, plus ou moins flexitarienne (c’est à dire que je mange trés peu de viande, style une fois par semaine), surtout amintenant que ce qui me sert de copain est passé du coté végetarien…

Mais je voulais absolument essayer de cuisiner vegan, déjà je me disais que ca devait être meilleur pour la santé, et puis le nouveau végétarien il adore le chocolat et on voulait tester pour voir ce que ça donnait.

Bah en vrai, ça a le goût d’un brownie normal, et un bon en plus. Bien chocolaté, un peu chewy-collant, avec des noix croquantes…

Continue reading “Brownie aux noix Vegan” »

Curry potiron-crevettes-noix de cajou

dscf1347

Plus j’ai du boulot à faire, plus je fais d’autres trucs style cuisiner… En même temps, le curry, c’est un peu mon plat confort food par excellence. C’est chaud, ça tient au corps, c’est parfumé… Doudou quoi. Du coup, quand je déprime, je dois travailler, je suis malade, surtout l’hiver, c’est curry. Et puis comme ça tu sauras comment utiliser ton potiron que tu traînes depuis plusieurs jours dans ton placard et qui a déjà fait deux soupes… Sinon, tu peux aussi acheter potiron et crevettes surglées !

Continue reading “Curry potiron-crevettes-noix de cajou” »