Stromboli aux piquillos, coppa et mozzarella

Je cherchais un gros repas pour nourrir 6 personnes, sans trop de boulot, de plaintes sur le fait que ça prenait longtemps, que c’était comme ci comme ça… Bref, du pain, plein de fromage… ça me semblait l’idéal, par rapport à ma mère qui se plaignait que je faisais trop de gateaux, petit frère n°1 qui n’avait pas assez de fromage et autres gras (des forces pour le bac, n’est ce pas) et petit frère n°3 qui est parfois un peu difficile…

J’ai donc trouvé tout ça chez Becky et Liz, et c’est super bon ! Juste assez de gras pour vivre <3

Pour la pâte :

  • 500 g de farine
  • 1 sachet de levure boulangère
  • 2 c à c de sel
  • 3 c à s d’huile d’olive
  •  30 cl d’eau chaude

Pour la farce :

  • 85 g de coppa
  • 175 g de mozzarella
  • 1 boite de piquillos coupés en lamelles
  • Basilic

Commencer (comme toujours) par la pâte : Mélanger l’eau, l’huile et la levure. Y ajouter la farine et le sel, former une boule et pétrir pendant 10 min. Laisser reposer 1h dans en endroit chaud, dans un saladier couvert d’un torchon.

Préchauffer le four à 200°c. Etaler la pâte sur un plan de travail fariné en un grand rectangle d’un centimétre d’épaisseur environ.

Répartir sur la pâte les tranches de copas, les piquillos en morceaux, la mozzrella en morceaux et le basilic ciselé. Saler et poivrer. Rouler ensuite la pâte en serrant bien.

Huiler la plaque du four, et transferer le Stromboli dessus, en plaçant la jointure des deux bords en dessous. Piquer l’ensemble du pain et badigeonner le pain d’huile d’olive.

Enfourner 30-35 min jusqu’à ce que le pain soit ferme et doré.

La vraie recette des pâtes à la Carbonara

 

La fête de la musique, c’est toujours un peu limite ; on galère à trouver des groupes sympas, il fait moche, t’as des gens bourrés partout… Mais cette fête de la musique là a révolutionné ma vie. J’ai en effet appris la vraie recette des pâtes à la Carbonara, qu’en fait nous les français on fait n’importe comment.

Alors déjà t’as pas de crème.

Ni de lardons.

Gros choc culturel. J’en ai même révé pendant la nuit. Du coup, petit frère n°2 et moi, ce midi, on a mangé des carbos. Et des vraies ! Interdiction de rajouter/enlever des ingrédients, il faut tout suivre à la lettre.

Pour deux personnes :

  • 200 g de tagiatelles fraiches (au rayon frais du supermarché donc, pas avec le reste des pâtes)
  • 1 oeuf + 2 jaunes (un oeuf pour le plat et un jaune par personne)
  • Du parmesan Parmigiano Reggiano, non rapé
  • Pancetta (arrotolata ou affumicata), voire du guanciale (joue de cochon) mais ça a priori, tu ne le trouveras pas en supermarché
  • sel, poivre, huile d’olive
  • Eventuellement un peu d’ail
Faire cuire les tagiatelles al dente dans un grand volume d’eau salée. Et pas la peine de mettre de l’huile dans l’eau !
 
Pendant ce temps, battre ensemble l’oeuf et les jaunes jusqu’à ce qu’ils soient mousseux. Puis, ajouter le parmesan rapé à la main, avec une rape à fromage comme dans l’ancien temps, et battre encore quelques minutes. Poivrer.
Dans une poele, faire revenir la pancetta avec un peu d’huile d’olive (un tout petit peu !) jusqu’à ce qu’elle ait doré.
Egoutter les pâtes, ajouter les oeufs et le parmesan, a mélanger directement sinon les oeufs vont cuire et ça va faire des bouts d’omelette partout dans tes pates, ça sert à rien et c’est moche. Rajoute la pancetta et mélange ! Tu peux rajouter un peu de parmesan avant de manger.
Bon ap’. Et vive le gras.

Pao de Queijo, ou petites boules bien grasses au fromage…

Bon, pour le coté bikini, on repassera, ces petites boules de pain au fromage sont bien grasses mais super bonne, ça se mange à toute vitesse ! Je l’ai trouvée sur le site de Piment Oiseau, qui est toujours plein de recettes décadentes team gras (j’ai fait un brownie de chez elle l’autre jour, c’était trop bon).

Alors il sont à base de polvilho doce (fécule douce de mainoc), mais c’est difficile à trouver, donc on peut la remplacer par de la farine de tapioca (pas du tapioca hein !). Et la possession d’un robot est nécessaire !

Continue reading “Pao de Queijo, ou petites boules bien grasses au fromage…” »

Index des recettes salées

PAR PLAT

Plats principaux

Boulettes, Falafels & Galettes

Tartes, Tourtes, Crumbles & Cobblers

Soupes

Boulange & Brioche

Muffins, Scones, Chaussons & Cakes

Salades

Apéro, Pique-nique

Sauces

Sandwichs & Croques

Japonais

PAR INGRÉDIENT

Viande

Volaille

Chorizo

Jambon et charcuterie

Lardons

Foie gras

Boeuf

Porc

Agneau

Poissons & crustacés

Tofu

Oeufs

Riz

Pomme de terre, Panais & Patate douce

Semoule

Pâtes

Légumineuses

Fromages

Roquefort

Comté

Parmesan

Gouda

Chèvre

Feta

Ricotta

Mozarella

Gorgonzola

Fromages à tartiner

Fromage blanc

Emmental

Fromage à raclette

Cheddar

Brie

Mascarpone

Légumes

Courges

Aubergine

Choux de toutes les couleurs

Poireaux

Courgette

Ail des ours

Tomate

Bananes plantains

Chou-fleur

Betterave

Salades, cresson & herbes aromatiques

Petit-pois

Avocat

Poivron

Épinards et blettes

Carotte

Navet

Citron

Radis

Concombre

Champignons

Haricots verts

Brocolis

Oignons

Asperges

 

Vegan

Pâte de Spéculoos

 

Si tu habites dans le Nord, tu sais donc que les Speculoos sont l’essence de la vie et que les cafés parisiens qui te donnent un carré de chocolat avec ton café devraient juste être rayés de la carte. Et aussi que le Speculoos, pour cuisiner, c’est genial ; les muffins, brownies, madeleines, coulants au coeur pâte de Speculoos, c’est l’essence même du gras et du bonheur. Dévoré a la barbare sur des crêpes, bagels ou pain, comme du nutella, c’est génial aussi.

Maintenant que tout est dit, je te propose de la faire maison, c’est super rapide, moins cher et comme ça tu peux faire pile la dose que tu veux. Par contre, recette au mixeur obligatoire.

Continue reading “Pâte de Spéculoos” »

Risotto gorgonzola poires noisettes

J’ai toujours un peu de mal avec les risottos parce que ça met 3h à faire, et qu’après les garçons râlent autour de moi qu’ils ont faim, et qu’est ce qui me prend encore etc.

Du coup là je m’y suis mise à 18h15, et on a mangé super tôt au final. Ca leur apprendra.

Pour 5 personnes, donc :

  • 400-500 g de riz à risotto
  • 1 échalotte
  • 2 verres de vin blanc sec
  • 4 poires
  • 200 g de gorgonzola
  • 1 grosse poignée de noisettes
  • 1 L de bouillon aux légumes (ou un bouillon cube dans de l’eau…)
  •  Huile d’olive
  • 3 c à s de crème liquide

Eplucher et émincer l’échalotte. Faire chauffer une grande poele avec de l’huile d’olive, y faire revenir les échalottes jusqu’à ce qu’elles soient transparentes. Ajouter le riz, mélanger pour le faire s’imprégner de l’huile : le riz doit devenir légérement transparent et brillant. Ajouter le vin blanc et laisser le riz l’absorber.

Ajouter 1 louche de bouillon et laisser le riz l’aborber. Une fois absorbée, répéter l’opération, et ce pendant 20-30 min. Le riz doit être al dente. Oui c’est long.

Eplucher et couper les poires en morceaux, ainsi que le gorgonzola. Hacher les noisettes.

Une fois le riz bien cuit, ajouter la crème et le gorgonzola. Bien mélanger pour que le fromage fonde et que la recette soit crémeuse. Ajouter ensuite les poires et les noisettes. Laisser cuire quelques minutes de plus et retirer du feu.

Et voilà, c’est classe, et bon. Et puis gras aussi.

Les barbeuc’ d’été : Guacamole & Houmous

Guacamole

Pour nos retrouvailles, mon père m’a fait son fameux guacamole ; il est moins piquant et crémeux que la version originale, mais c’est ça qui est top.

  • 2-3 avocats bien murs
  • 1 tomate
  • un bouquet de coriandre
  • 1 petit oignon + 1 gousse d’ail
  • Jus de citron (vert, c’est un plus)
  • Sel, poivre, épices selon tes goûts : cumin, piment, tabasco, ras-al-hanout…

Enlever la peau des avocats, les éplucher, les couper en morceaux. Faire pareil pour les tomates, éplucher et émincer l’oignon. Éplucher et écraser l’ail. Hacher la coriandre. Mélanger tout en écrasant avec une fourchette. Ne surtout pas mixer ! Ce serait perdre toute la texture…

Ajouter au goût jus de citron, épices, sel et poivre !

 

Houmous

  • 300 g de pois-chiches cuits
  • 2 gousses d’ail épluchées
  • 2-3 c à c de tahini
  • Jus de citron
  • Sel, poivre, épices selon tes goûts (cumin, paprika, piment, éventuellement coriandre fraiche, sésame grillé…)

Mixer les pois-chiches avec l’ail, le tahini, 3 c à s de jus de citron, 3 c à s d’eau. Adapte ensuite les quantités de liquide à la texture que tu préfères, moi j’aime bien pas trop liquide…

Ajoute ensuite les épices au goût, et voilà ! C’était pas très compliqué tavu.

Paraît-il que le houmous doit se servir avec un filet d’huile d’olive et quelques pois-chiches non mixés sur le dessus…

DSCF4380 DSCF4381

Enregistrer

Brioche bulgare à la cardamome

Coucou les enfants !

Vous avez du le comprendre, je suis rentrée en France et j’ai retrouvé tous mes testeurs préférés. Les trois principaux étant petit frère n°1, n°2 et n°3. Or, n°1 passe son bac, et cela justifie selon lui de manger les 3/4 de la brioche achetée pour le goûter de n°3…

Aprés un scandale pareil, je me suis dit que j’avais ENFIN quelqu’un pour manger de la brioche, si possible en grandes doses.

J’ai donc fouillé dans mon dossier « brioches » (oui, j’ai des dossiers maintenant, pour toutes les recettes que je stocke) et j’ai retrouvé cette merveille. Autant te dire, c’est un peu long à faire mais la présentation et le goût assez discret de la cardamome sont top.

  • 150 g de farine
  • 2 oeufs
  • 15 g de levure boulangère
  • 200 ml de lait ribot (ou normal si comme moi t’en as pas à coté de chez toi) tiède
  • 20 g de beurre en morceaux
  • 70 g de vergeoise + 20 g
  • 6 à 8 gousses de cardamome
  •  1 c à c de sel
  • 50 g de beurre fondu

Commencer par ouvrir les gousses de cardamome pour receuillir les graines noires qu’elles contiennent. Les mixer avec la vergeoise pour qu’elles soient bien réduites en poudre.

Mélanger la farine avec le sel et les 70 g de sucre. Ajouter ensuite la levure délayée dans le lait tiède, les oeufs, bien mélanger, et une fois que la pâte colle à la cuillère, ajouter le beurre.

Pétrir à la main pendant une dizaine de minutes, former une boule et laisser reposer sur un radiateur ou dans un four éteint aprés l’avoir fait chauffer 10min à puissance minimum pendant 1h30.

Là, ça devient un peu plus compliqué. Des photos sont dispos ici. Il faut diviser la pâte en 16 boules. Etaler chaque boule en un petit disque, badigeonner chaque disque de beurre fondu et d’un peu de sucre à la cardamome (c’est à cela que servent les 20 g). Superposer alors les disques par paquet de 4. Vous devez donc avoir 4 tas de 4 disques chacun. Rouler chacun de ces paquets en un boudin, et découper des triangles de pâte (5 par boudin environ).

Beurrer un moule et placer les triangles un peu à la barbare en les superposant. S’il reste du beurre et du sucre, les étaler sur le dessus de la brioche. Laisser reposer de nouveau pendant 45 min.

Enfourner dans un four à 180°c, pour une trentaine de minutes, en surveillant la coloration.

Bon ap’. Chez moi ils ont tout mangé en un repas.

Cookies vegan matcha chocolat noir et amandes

Ma ptite bizute est venue me voir à Lille (en vrai elle cherchait un appart. Bon.) et comme elle oscile entre Veget et Vegan, j’ai pas pris de risque, j’ai fait du vegan, que j’avais trouvé par ici. Et puis le soir, je l’ai vu manger du saucisson, je me suis sentie trahie. Du coup, on a fait des makis pour le dîner.
J’ai un peu de mal parfois avec l’odeur du thé matcha, et j’avais peur du goût de ces cookies, mais ils sont vraiment bons ! Faut juste pas avoir peur de la couleur… Pour la texture, pour moi les cookies c’est beurre (salé) ou rien, donc j’avais un peu peur, mais en fait il faut trés peu les cuire, moins que des cookies normaux. Et les applatir bien avant la cuisson, parce qu’ils vont trés peu s’étendre.

Continue reading “Cookies vegan matcha chocolat noir et amandes” »

Clafoutis aux cerises de ma grand-mère

 

Dans le jardin de chez ma mère, il y a un magnifique cerisier qui nous cache de la vue de la résidence étudiante d’en face (merci). Sauf que ce cerisier est immense, et qu’il faut cueillir les cerises à toute vitesse avant que les oiseaux ne mangent tout. On congèle, on donne aux voisins, et surtout on fait des clafoutis, avec la recette de ma grand-mère, qu’on faisait tout l’été chez elle (tu auras compris, elle a aussi un cerisier).

Soit dit en passant, tu pourras remarquer qu’on est chez mes parents, la vaisselle est pas du même style.

Continue reading “Clafoutis aux cerises de ma grand-mère” »