riz

Galettes de riz et courgettes

Les galettes de ce qui traîne dans le frigo, c’est parfait pour finir les restes. J’avais déjà essayé plusieurs versions mais celle de Poire et Cactus m’a convaincue. C’est un peu long de toutes les cuire mais ca peut se manger froid, avec un peu de moutarde, de sauce soja ou de pesto (les trois furent testés et approuvés), et c’est bien meilleur qu’un reste de riz réchauffé avec un peu de courgette à l’eau !

Bref, sublimation des restes volume 1 :

  • 300g de riz déjà cuit
  • 2 courgettes
  • 3 oeufs
  • 3 c à s de fromage blanc
  • 20 g de fromage de chèvre
  • 150 g de farine
  • Basilic
  • Sel, poivre, curry
  • Huile de tournesol

Laver et éplucher les courgettes, les râper et les presser pour retirer l’excédent d’eau. Mélanger dans un saladier les courgettes rapées, le riz. Incorporer les oeufs. Ajouter le fromage blanc, le chèvre, puis la farine. Ciseler le basilic et ajouter. Saler, poivrer et ajouter le curry : il faut pas hésiter à épicer un peu sinon le tout va être fade.

Faire chauffer l’huile de friture dans une poêle et faire cuire les galettes une à une, de chaque coté. Elles doivent faire 5-6 centimétres de diamétre pour pouvoir être retournées facilement. Déposer les galettes sur du papier absorbant pour essayer d’éponger un peu le gras.

Bon ap’ ! Et bientôt, je te donnerai une recette pour utiliser les restes de fromage blanc <3

Chirashi au saumon et avocat

DSCF3422

Ayant emménagé il y a peu, j’ai fini par inviter mon paternel à manger chez moi, comme la personne adulte et responsable que je suis. Il n’y a que quand on est adulte qu’on invite ses parents à manger et pas l’inverse.

Savoir quoi cuisiner a été plus compliqué. Déjà, car quand on est adulte on a envie d’impressionner ses parents sur ses capacités culinaires (ceci dit, les miens ne s’inquiètent pas trop de ce côté là), ensuite, parce qu’on veut vraiment qu’ils aiment ce qu’on a préparé. Mon père n’est pas difficile mais justement, il apprécie surtout les plats simples, légers, n’aime pas trop la viande et les 3/4 de ses repas comportent du riz. Oh et je n’ai pas trop de sous en plus.

Du coup, j’ai misé sur le facile et japonisant : ça a marché. Un chirashi comme on en commande dans les restos, avec du riz à sushis, du saumon et de l’avocat. Izi.

Bonus : je t’explique comment faire une jolie rose d’avocat, comme les instagrameuses, avec ou sans du saumon dedans. De rien.

DSCF3402

Continue reading “Chirashi au saumon et avocat” »

Katsudon, avec ou sans les ingrédients japonais

Ok, mes photos sont pas trés appétissantes et en plus j’avais pas de bol ni de baguettes. Je demanderai à mes parents de m’en envoyer avec le prochain colis (ou pas).

Le katsudon, c’est le plat que j’adore aller manger quand je suis à Paris, rue Saint-Anne de préférence, et j’avais toujours eu envie d’en faire. Mais dans ma ville Espagnole, trouver du riz basmati est déjà un miracle, donc on passera sur Dashi…

Mais je me suis acharnée, et j’ai fait une version comme je pouvais, et c’était plutôt ressemblant… Du coup je vous met les ingrédients de base, en sachant que ça peut s’arranger si vous habitez dans un coin un peu paumé…

Continue reading “Katsudon, avec ou sans les ingrédients japonais” »