Onigiris

dscf0741

Le Japon, c’était trop top. J’en ai balancé quelques photos sur Instagram, c’était beau, trop sympa, et culinairement, la folie. J’ai mangé tellement tellement de trucs bons, beaucoup de choses étonnantes au niveau des desserts, et je mangeais différemment tous les jours. Excepté pour les onigiris. Chaque jour, avant le dîner (voire même aussi avant le déjeuner), je me prenais un petit onigiri pour m’ouvrir l’appétit dans un konbini (les épiceries/mini-supermarchés pas chers du tout ouverts 24h/24). Et ça me manque tellement que j’ai essayé d’en refaire maison.

Si tu ne connais pas, les onigiri sont des boules/triangles de riz, en général avec une petite farce, enrobés dans une feuille de nori croquante. Au Japon, ils ont la technique, avec un emballage de plastique à retirer selon un ordre précis (oui, je me suis foirée au début) pour avoir la feuille isolée et qu’elle ne soit pas ramollie par le riz : du génie. Bon, cette recette, j’avoue, c’est comme pour les melon-pan, ce n’est pas aussi bon qu’au Japon. Mais je ne désespère pas. En attendant, à chaque fois que je vais rue Saint Anne, je m’en achète…

Pour 8 onigiris :

  • 250 g de riz à sushi
  • 3-4 feuilles de nori
  • Furikake ou gomasio
  • Farces de ton choix : thon à la mayonnaise (si, vraiment, ils font ça au Japon), Umeboshi (prune salée, mon préféré, mais difficilement trouvable, à Lille en tous cas), shiozake (saumon salé), miso…
  • Eventuellement : graines de sésame

Commencer par préparer le riz : le laver à grande eau, quatre fois au moins, jusqu’à ce que l’eau soit propre. Mettre le riz avec 450 ml d’eau dans une casserole. Porter à ébullition en couvrant bien. Baisser ensuite le feu et remuer régulièrement pendant une dizaine de minutes jusqu’à ce que l’eau soit absorbée et le riz cuit.

Egoutter et laisser refroidir une dizaine de minutes. Ajouter 4 c à s de furikake ou gomasio et mélanger avec le riz avec une spatule comme si on le « coupait ».

dscf0738

Préparer les éventuelles garnitures et un bol d’eau pour se mouiller les mains. Prélever une grosse cuillère de riz et malaxer avec les mains jusqu’à former un triangle. Mettre de côté sur du papier sulfurisé. Répéter l’opération en se remouillant les mains à chaque fois jusqu’à épuisement du riz.

dscf0735 dscf0737

Insérer l’éventuelle garniture à l’arrière de l’onigiri. Découper des grands rectangles dans les feuilles de nori, les enrouler autour de l’onigiri au dernier moment avant de déguster, pour que les feuilles gardent leur croquant [insérer ici un accent digne d’une émission culinaire]. Tu peux aussi les tremper dans une assiette pleine de graines de sésame.

Bon ap’ !

dscf0741

dscf0734

Enregistrer

Enregistrer