noix

Les meilleures boulettes végans

La recette ultime de boulettes végés (et tmtc que c’est ma passion) : les boulettes végans qui ont le goût de viande (qui viennent de chez Mlle Pigut évidemment).

Alors je sais, beaucoup de végétariens n’aiment pas les produits avec des goûts carnés, mais perso, j’adore ça. C’est simple, j’adore la viande, et je ne réduis pas drastiquement les doses parce que je n’aime pas, mais par conviction écologique. Du coup, je recherche des trucs végés ou vegans avec un goût de viande, et là je pense avoir trouvé le graal de boulettes végés. C’est simple, ça marche avec tout, la sauce tomate et les pâtes, le pitas et le tzatziki, les brochettes de légumes et de boulettes…

Et si tu préfères une autre sorte de boulette végé, fais toi plaiz :

(suite…)

Brownie avec caramel beurre salé à la vanille

Le déconfinement a ramené une grosse partie de nos vies à la normale, mais il faut maintenant s’habituer à l’omniprésence des masques qui créé un climat un peu anxiogène. Nous avons eu une discussion complètement rocambolesque avec des amis à comparer le tissu et le style des nôtres, et honnêtement, je ne suis pas peu fière du mien : grâce à mon ancien coloc suédois, j’en ai un dingue avec un filtre à air et un petit style masque à gaz.

J’ai beaucoup cuisiné pendant le confinement et j’ai pas mal de recettes sous le coude pour toi, notamment ce brownie réalisé à NY (si seulement j’avais un balcon aussi lumineux) avec comme base une recette de Michalik (dans laquelle le type de sucre compte beaucoup), qui donne un brownie incroyablement fondant upgradé par un caramel à la vanille.

(suite…)

Pizza maison à la ricotta, poires, jambon serrano, roquette et vinaigre balsamique

Le confinement commence à peser vraiment lourd, dans un petit appartement de 50 m2, avec la pluie qui m’empêche de faire du sport sur le rooftop (j’ai l’impression de faire partir d’une communauté car tout le monde aux alentour fait la même chose, entre deux pompes on se jette des petits coups d’oeil). Et même si Trump trouve que si la pandémie pouvait s’arrêter à Paques ce serait top (véridique, a beautiful timeline), ça risque de durer encore un peu. Heureusement, j’ai repris le travail, et honnêtement, L. et moi avons décidé de ne pas nous juger mutuellement si on travaille en plus le soir ou le week-end pour tromper l’ennui (d’habitude on essaie de s’en empêcher mutuellement mais là… situation exceptionnelle). Pour l’instant, uniquement des cas sans gravité dans notre entourage, mais les infos créent un climat anxiogène qui pèse…

Du coup, dans la série je-m’ennuie-et-je-fais-volontairement-des-recettes-longues-et-si-tu-as-des-enfants-à-occuper-je-te-conseille-la-même : la pizza. Celle-ci se rapproche un peu de ma pizza ricotta pêches balsamique basilic, en version plus hivernale. Une fois la pâte faite, c’est outrageusement facile et ça rend vraiment super bien.

(suite…)

Muffins au chèvre et aux noix

Alors tout a commencé avec L. qui était malade. Qu’est-ce qu’on fait pour les malades l’hiver ? Des soupes. Il voulait une soupe au poulet et aux pâtes mais c’est pas mon truc (non mais quoi encore), donc je décide de lui faire ma soupe préférée. Là, idée de génie : ça irait bien avec des muffins ! Je repère alors cette recette, je lance la préparation, je mets au four, je lance la soupe, et au moment de mixer, je sors le blender (faute de mixeur plongeant) et… une pièce était manquante. J’ai fouillé la maison de fond en comble, rien. Nous voilà donc à manger une mixure à la texture vraiment bof et aqueuse. Un fail retentissant. Heureusement, on avait les muffins… une recette super facile (mais vraiment, tu mélanges et tu mets au four), moelleuse, et réconfortante. Dommage pour la soupe ceci dit.

(suite…)

Courge butternut rôtie, jambon de pays, pesto, noix et bleu d’Auvergne

Pour continuer sur le thème « courges », voilà un plat qui peut se servir froid ou chaud, si tu n’es pas fan du bleu, tu peux prendre de la feta, et tu peux changer le courge selon ton kiff… J’ai réalisé ce plat à New York : quand je suis partie aux États-Unis, je savais bien que je me lançais dans un voyage périlleux dans lequel j’allais forcément souffrir du manque de fromage (et de bonne bière mais ça c’est un autre débat). J’ai pourtant réussi à trouver du chèvre et de la feta passables à Trader Joe’s, mais ne parlons même pas du « fromage en fils », et quant au bleu… bah en fait il n’y a qu’une sorte (mes colocs m’ont regardé comme si j’étais débile quand j’ai demandé de quel bleu il s’agissait à notre soirée wine & cheese), et c’est vraiment bof. J’ai quand même tenté cette recette, et même avec le mauvais fromage, c’était super bon, c’est dire…

(suite…)

Patates douces au four avec pois-chiches grillés, cranberries, noix et sauce au tahini…

J’adore cuisiner pour mes amis, mais, comme tout le monde, j’adore aussi être invitée et mettre les pieds sous la table. En dehors du fait de se sentir privilégiée et choyée, c’est une super occasion de découvrir des trucs de cuisine et des recettes. Et c’est justement à l’occasion d’un dîner chez C. que j’ai découvert ces patates douces : j’adore les frites de patate douce au four, mais ici, les patates douces sont bien plus garnies et festives. Servies avec une petite salade, c’est une tuerie, super facile en plus ! Il suffit en gros de couper les patates douces et de mélanger des trucs…

(suite…)

Boulettes végano-healthy-sans gluten

Dans mon groupe de boulot en cours, nous sommes quatre, M., intolérante au gluten, P., qui part bientôt avec moi à NY, et C. qui combat avec ferveur… a peu près tout et surtout (pas forcément dans cet ordre) les gens qui écrivent/publient de la mauvaise littérature, les gens qui se font opérer des yeux (?) et les gens qui ont des choix alimentaires étranges.

Ces boulettes, c’est tout ce que C. déteste et c’est pour ça que je lui dédie. Vegans, sans gluten, bonnes pour la santé, sans friture… des boulettes qui, en fait, sont pour tout le monde !

(suite…)

Conchiglioni farcis à la ricotta, butternut et épinards

Je voulais tenter les conchiglioni depuis un moment mais figure toi que c’est beaucoup plus difficile à trouver que ce que je pensais ! J’ai dû aller dans un grand magasin bio, parce que carrefour, monoprix, rien du tout ! Pourtant c’est génial, ce sont des grosses pâtes qu’on fait pré-cuire, qu’on farcit avant de faire gratiner au four. Bref, du bonheur.

Pour ma première recette, j’ai fait deux farces, ricotta-épinards et ricotta-butternut, avec des noix et du parmesan. Big up pour la ricotta butternut. Autres variantes possibles : avec des champignons,de l’ail et de la crème fraîche ou de la ricotta, avec du potimarron, avec un fromage plus fort (bleu, camembert…) et des noisettes ou des noix…

(suite…)

Steaks végétariens de courge butternut et kasha

Quand tu manges peu de viande, même si tu n’es pas végé, tu te retrouves face à des réactions étonnées, amusées, outragées, dont la première est : « Ah moi je ne pourrais pas me passer de viande ».

Mais en fait, en mangeant moins de viande, on se force souvent à être plus créatif, et on découvre des nouveaux goûts géniaux ! C’est le cas notamment pour tout ce qui est boulettes, galettes et steaks, et c’est pour ça que j’adore ça ! Voilà donc mon nouveau venu dans la série : des steaks végétariens à base de courge et de kasha (du sarrasin grillé qu’on trouve facilement en épiceries bios), qu’on a mangés dans un sandwich avec le reste de chèvre, des épinards frais et un filet de miel. Un délice, que j’ai déjà refait deux fois, et qui plaît aux carnivores !

(suite…)

Cannellonis d’aubergine à la ricotta et aux noix

L’autre jour, L. m’a demandé des conseils pour faire à manger. Comme tu peux t’en douter, on me pose régulièrement ce genre de questions (c’est valable aussi pour les livres… « Qu’est ce que je peux offrir à ma nièce de dix ans ? » il y a une heure, typiquement) : « j’ai une butternut, j’en fais quoi ? » « t’as pas des recettes faciles pour ce soir ? » « Un gâteau au chocolat pour l’anniv de ma copine ? ». À tous ceux là, je répond de regarder sur le blog : le nuage d’ingrédients, l’index ou la recherche servent à ça. Mais comme j’aime bien parler nourriture, je pars tout de suite dans l’argumentation. Du coup, avec L. (rien à voir avec le livre de Delphine de Vigan, D’après une histoire vraie, dont je déconseille très forcément le film, complètement raté, un vrai désastre), on a discuté pendant un moment de pizzas, de cookies, et on a fini par parler de ricotta, et de comment l’utiliser dans des recettes pas trop lourdes…

Voilà donc la conclusion de cette discussion. Des cannellonis où la pâte est remplacée par de l’aubergine, légume qui va d’ailleurs très bien de base avec la sauce tomate et le parmesan. C’est ultra rapide, facile, pas lourd du tout, et délicieux !

Edit : j’ai fait une version en fourrant ces fameux cannellonis d’aubergine au pesto et à la feta, c’était également délicieux !

(suite…)