caramel

Millionaire shortbread… inspiration Moyen Orient, by Ottolenghi

En juillet, nous sommes partis en week-end avec des copains dans une maison… un peu particulière. Une amie m’avait parlé d’une maison pour 10 dans la banlieue de Paris avec piscine et surtout pas chère. J’ai envoyé un texto aux copains, et on a réservé sans réfléchir, et surtout sans regarder les photos ou les commentaires.

Nous sommes tombés sur un ancien pavillon de chasse plein d’animaux empaillés et d’araignées bien vivantes, avec des gardiens tchéques, 3 chiens, 1 chat, 3 chevaux, 1 court de tennis, et plein de bazar et de poussière. Après le choc de l’arrivée dans cette maison super kitch, nous avons passé un super week-end, à profiter de la piscine et du soleil.

Comme toujours, j’avais fait le goûter pour la voiture. J’avais envie de shortbread millionaire, mais comme toujours, je n’aime pas trop refaire des recettes que j’ai déjà faites, donc j’ai fait une version à la Ottolenghi. Honnêtement, cette version contient pas mal de tahini et est peut-être moins accessible qu’un shortbread millionaire classique car on sent bien le sésame, mais c’était délicieux !

Petit détail sur ce week-end : on a fait ça en mode secret story, chacun avait des secrets et on pouvait buzzer. J’ai fini dans le top 3 à garder mon secret, donc je considère ça comme une victoire.

Continue reading “Millionaire shortbread… inspiration Moyen Orient, by Ottolenghi” »

Brownie avec caramel beurre salé à la vanille

Le déconfinement a ramené une grosse partie de nos vies à la normale, mais il faut maintenant s’habituer à l’omniprésence des masques qui créé un climat un peu anxiogène. Nous avons eu une discussion complètement rocambolesque avec des amis à comparer le tissu et le style des nôtres, et honnêtement, je ne suis pas peu fière du mien : grâce à mon ancien coloc suédois, j’en ai un dingue avec un filtre à air et un petit style masque à gaz.

J’ai beaucoup cuisiné pendant le confinement et j’ai pas mal de recettes sous le coude pour toi, notamment ce brownie réalisé à NY (si seulement j’avais un balcon aussi lumineux) avec comme base une recette de Michalik (dans laquelle le type de sucre compte beaucoup), qui donne un brownie incroyablement fondant upgradé par un caramel à la vanille.

Continue reading “Brownie avec caramel beurre salé à la vanille” »

Pâtisserie confinée : shortbread millionaire et comment tempérer du chocolat izi

Dans la série on fait avec le confinement, j’ai décidé de profiter de ce temps pour pâtisser et essayer d’apprendre des techniques, alors même que je suis aux États-Unis avec zéro matériel pour faire des choses un peu compliquées.

J’ai commencé par le shortbread millionaire et vraiment, cette recette est une tuerie. Vraiment. J’avais déjà fait des essais dans le passé mais je n’avais jamais été satisfaite donc j’ai décidé de me perfectionner pendant le confinement, et tant que j’y étais, d’apprendre à tempérer le chocolat, ce qui nécessite normalement un thermomètre et est assez compliqué. Comme le système D règne ici, je me suis débrouillée et ça a marché.

L. et ses colocs/mes anciens colocs /mes actuels colocs de confinement (nous sommes en confinement à quatre) étaient un peu circonspects lorsque je leur ai présenté le bébé dans la cuisine en bazar complet (les cuisines New-Yorkaises étant du même acabit que les cuisines parisiennes, c’est à dire petites).

« Why do you call them shortbread millionaire? » « Heeeeeu well there is a shortbread under it [ils se marraient déjà à ce stade de ma phrase] and then… it’s heavy… it’s RICH! IT’S A MILLIONAIRE » Ils étaient pas convaincus par mon explication (dès qu’ils sortaient un carré, ils demandaient à la ronde : « Why are they called shortbread millionaire already? ») mais ils ont adoré, impossible d’être déçu de cette recette (sauf si tu n’aimes pas le caramel ou le chocolat, là je peux rien pour toi).

Continue reading “Pâtisserie confinée : shortbread millionaire et comment tempérer du chocolat izi” »

Entremet vanille, pralin et caramel du nouvel an

Pour Nouvel an, j’était l’hôtesse de notre dîner chic pré soirée. J’ai donc pris en charge les biscuits apéros et… le gâteau. C’était l’occasion où jamais de faire un entremet : je suis allée voir du côté de Beau à la louche, qui fait des entremets assez faciles et toujours efficaces, et j’ai laissé à L. le choix entre plusieurs recettes. J’étais un peu déçue qu’il ait choisi celui-ci car la recette contient une chantilly… et je n’avais jamais réussi à la faire correctement.

Seulement, cette fois-ci, j’ai réussi. Je t’explique la technique mais il faut qu’absolument tout soit très froid, et être bien préparé. Une fois que tu as la technique, c’est pas si dur (j’en ai déjà refait une depuis), et toutes les autres couches sont super faciles à réaliser. Je conseille d’ailleurs de faire l’entremet la veille, pour qu’il ait bien le temps de refroidir.

Enfin, tout le monde a adoré et on m’en a déjà reparlé plusieurs fois ! Une couche de biscuit chocolaté, un praliné feuilleté, un caramel au chocolat et une chantilly à la vanille. Une tuerie.

Continue reading “Entremet vanille, pralin et caramel du nouvel an” »

Cookies bars aux flocons d’avoine, aux pépites de chocolat et au caramel au beurre salé

Je l’avoue, j’ai tenté le Dry January. Personnellement, je n’avais pas décidé de me passer d’alcool, mais de café : mes trois cafés par jour m’ont un peu détruit l’estomac, alors j’ai fait une cure.

J’ai craqué deux fois dans les trois premières semaines, et puis ça me manquait trop, j’ai arrêté. Je souffrais trop de ne pas pouvoir dévorer mes macarons avec un café ou faire un coffee cake… Pour moi, le sucré prend tout son sens avec un café, et c’est complètement le cas de ces cookies bars.

J’avoue avoir choisi cette recette à l’origine pour finir un pot de caramel beurre salé et un tas de flocons d’avoine donnés par la fameuse M. devenue intolérante au gluten. La pauvre a dû vider ses placards, et en bonne amie j’étais là pour récupérer avoine, semoule et autres pâtes. Les deux m’ont donc permis de tester les cookies bars, deux couches de pâtes à cookie ensérant une couche de caramel beurre salé, le tout à découper en carrés et à dévorer avec les doigts qui collent. Parfait quand on est malade, comme c’était mon cas

Malheureusement pour les photos, j’étais pressée, je devais découper le tout pour l’emmener à ma journée de boulot avec mon groupe de travail (qui a tout mangé), donc je n’ai pas eu le temps de laisser le tout refroidir assez pour découper des belles parts, tout coulait… En arrivant chez C. pour notre rdv, je l’ai mis au frigo 15min, et c’était bon ! Je te conseille donc de vraiment le laisser refroidir avant de démouler.

Continue reading “Cookies bars aux flocons d’avoine, aux pépites de chocolat et au caramel au beurre salé” »

Lava cookies caramel, noisettes et chocolat

Pour sa crémaillère, mon ex-coloc Jaune voulait des lava cookies (comme pour sa toute première crémaillère). Ça me tentait moyen, ça manquait de challenge et de fun… Bon, sinon je peux jouer sur les parfums… Citron vert banane ? Elle aime pas le citron vert, Café ? Elle aime pas le café, Amaretto ? Bof. « T’as pas du chocolat ou du caramel plutôt ? ». Ce sera donc caramel, chocolat et noisettes.

Mais pourquoi est-ce que les gens ne demandent pas des gâteaux originaux, des trucs funs et qui changent ?! J’EN AI MARRE QU’ON ME DEMANDE DU CHOCOLAT ! (Hier encore, un apéro,  « tu peux faire un truc au chocolat ? »… Finalement j’ai fait un brownie et des naans)

Bon, je suis quand même ses instructions, et je me lance dans une tuerie calorique (malheureusement, j’ai sauté une étape et les cookies se sont un peu étalés, mais si tu es sérieux tout ira bien). Quand j’arrive, on me demande avec circonspection : « rien de bizarre dedans ? » « NON. Juste des trucs pas marrants. » « Ok, je goûte (air de réflexion intense) Eh mais c’est trop bon ! ». Et c’est vrai, c’est délicieux, plutôt pour les becs sucrés quand même, mais ça attire les foules…

Continue reading “Lava cookies caramel, noisettes et chocolat” »

Tarte tatin un peu comme William Lamagnère

J’ai fini mon nouvel an à siroter un bol de soupe à 5h du matin. Oui. Mais attention, c’était un nouvel an génial ! On a bien mangé, bien dansé et bien ri, on a juste fini avec de la soupe. C’est peut-être ça, finalement, l’adulterie… Ça avait commencé par un grand repas avec foie-gras, saumon fumé, feuilletés, fromage, en veux-tu en voilà, et évidemment, j’ai insisté pour faire le dessert. Pour nouvel an, je voulais des fruits, quelque chose de pas trop lourd, mais d’un peu classe… Et comme par hasard, mon beau-père, qui prépare un CAP pâtisserie, avait acheté un coupe-lanière pour ses expériences culinaires, ce qui m’a permis de me jeter sur cette merveilleuse tarte tatin, créée par le pâtissier William Lamagnère, qui a eu énormément énormément de succès ! (Z. m’a dit que c’était la meilleure qu’elle avait mangé de sa vie)

Les pommes sont coupées très finement, comme des feuilles de lasagnes et enroulées bien serrées avant de cuire très longtemps dans un caramel au beurre salé… Elles deviennent extrêmement fondantes, c’est un délice.

Alors le gros problème de cette tarte (en dehors du fait qu’elle prend 3h à faire), c’est qu’il te faut absolument un coupe lanière, ou son équivalent qui se fixe sur kitchenaid (sur kitchenaid c’est super cher, mais sinon c’est accessible, après il faut avoir de la place dans sa cuisine, pas comme moi…), comme ceci :

J’ai scrupuleusement suivi la façon de faire, excepté pour la chantilly dulcey vanille, que j’ai trouvé lourde à la première dégustation (ledit beau-père avait inauguré le coupe lanière avec cette tarte), mais dont tu peux trouver la recette par , et pour l’huile d’olive. William Lamagnère ajoute en effet de l’huile d’olive au caramel, mais perso le goût m’avait un peu gêné à la première dégustation donc je l’ai virée et ça n’a rien changé à la cuisson. C’est pour ça que c’est « un peu comme William Lamagnère » (j’ai failli mettre « à la manière de William Lamagnère » mais je me suis retenue. De justesse).

Continue reading “Tarte tatin un peu comme William Lamagnère” »

Enfin… THE RECETTE DE CHEESECAKE, ONCE AND FOR ALL

Cela fait combien, deux ans que je te rabâche ma passion pour le cheesecake et mon désespoir parce que je ne trouve pas la recette parfaite ? J’ai publié trois recettes de cheesecake sur ce blog, mais depuis que j’ai testé celle-ci, j’en ai supprimé une, parce qu’elle ne lui arrivait pas à la cheville et que c’était donc de la publicité mensongère et puis j’ai mis les précisions d’usage sur les autres (j’ai laissé celle de J.F. Piège parce que tout de même, et celle-ci, qui est un peu plus dense mais après tout il en faut pour tous les goûts).

Mais alors, qu’est ce qui a changé et qui fait que cette recette est parfaite ?

  • Le sucre. J’adore le sucre roux, notamment la vergeoise, en cuisine, même si elle donne une coloration plus foncée aux cheesecakes. Mais NON, ERREUR : la texture n’était pas du tout la même ! Bref, sucre blanc basique.
  • Les biscuits. En général, je prends des spéculoos parce que je viens du Nord et que c’est trop bon ; ici c’est toujours le cas, mais j’en ai mis beaucoup plus, en les faisant remonter sur les bords, ce qui empêche le cheesecake de craqueler en sortant du four (la crème ne va pas se rétracter de la même façon avec les biscuits autour)
  • La crème : au lieu de mettre 100% philadelphia, j’ai mis une toute petite partie de crème fleurette (pour être honnête, c’était surtout parce qu’il m’en restait, mais pari réussi).
  • La cuisson : moins fort, plus longtemps.

Du coup, voilà ma recette finale, désormais je crois que je ne ferais que des adaptations de cette recette (à part pour le cheesecake au chocolat blanc que je veux absolument tester), et ici c’est une version absolument décadente mais ouf : Spéculoos, banane, caramel beurre salé (offert par mes ex-collègues). Si tu préfères le classique coulis de framboises, je ne te juge pas.

Continue reading “Enfin… THE RECETTE DE CHEESECAKE, ONCE AND FOR ALL” »

Tofu sauté au caramel

DSCF3853

Alors j’en vois certains venir directement : « le tofu c’est pas bon d’abord ça n’a pas de goût » : c’est juste un manque d’habitude ! Il faut juste garder en tête que le tofu n’a pas de saveur de base, la sauce vient lui ajouter la saveur. On peut le faire mariner avec de la sauce soja par exemple, ou le faire en curry (comme ce curry de tofu à la mangue), ou encore, comme ici, le faire comme un poulet au caramel ! Facile, rapide, et validé par Marron, mon ex-coloc en visite à Paris, qui a eu l’audace d’avoir l’air surprise…

Continue reading “Tofu sauté au caramel” »

Fondant chocolat caramel beurre salé

DSCF3662  DSCF3670

Pour l’anniversaire de ma collègue stagiaire en marketing préférée (je n’ai pas le choix, elle lit le blog), je lui ai promis un gâteau. Comme les gens ne sont jamais originaux en matière d’anniversaire, même si nous, cuisiniers, nous révons qu’on nous demande un truc compliqué style entremet, matcha, fruits et autres trucs marrants, en général on nous répond « chocolat ». Zéro fun. Heureusement je suis une fille sympa, alors je me suis pliée aux exigences. Mais histoire de twister le gâteau au chocolat, j’y ai ajouté du caramel au beurre salé, un peu dans l’esprit d’un assassin ou d’un fondant baulois, mais en beaucoup moins dense (j’ai suivi une recette de ce blog). Et, comme tu le sais, n’étant pas vraiment branchée moelleux, j’ai fait un fondant.

Grand succès au bureau, les parts restantes ont été distribuées aux tuteurs de tout le monde : un gâteau validé par tous.

Et encore joyeux anniversaire.

Continue reading “Fondant chocolat caramel beurre salé” »