Confort food

Extrêmement faciles et rapides lasagnes de ravioles et de ratatouille

Pour remercier ma coloc de son escape game, nous avons décidé de lui offrir un trophée en plastique (qui, une fois livré, s’est trouvé être d’une taille ridicule). Nous avons donc organisé une remise de prix qui était censée être une surprise, et qui s’est soldée par un échec complet : mes potes ont croisé ma coloc dans l’escalier, ont prétexté que, par hasard, ils venaient m’emprunter un livre différent en même temps, et ensuite ont dit « tiens, tu fais des lasagnes pour 6 personnes, on peut s’incruster du coup ? Par hasard on avait justement chacun des bières dans notre sac ». Ce qui est bien, c’est que ça ne lui a pas mis la puce à l’oreille et du coup quand on a lancé la Marseillaise et qu’on lui a remis le prix, elle était vraiment surprise (et contente, j’espère).

Et donc, pour cette remise de prix, j’ai dû faire des lasagnes de dernière minute pour 6 personnes, donc j’ai fait rapide : un peu comme ces lasagnes de ravioles de courgettes et saumon mais en version plus rapide et plus d’hiver, c’est tellement rapide d’ailleurs que c’est un peu l’arnaque. Des ravioles en plaque pour remplacer la pâte à lasagnes, de la riste d’aubergines en bocaux, des courgettes, et tu peux même rajouter des champignons.

(suite…)

Ma recette fétiche de lasagnes

Je n’arrive pas à croire que je n’avais pas encore publié ma recette fétiche de lasagnes… Fondantes, crémeuses, bien lourdes mais délicieuses, assez différentes de la plupart des recettes que j’ai déjà publié ici (souvent végés, je te remets la liste plus bas), j’ai eu l’occasion de les faire en Bretagne avec de la pâte à lasagnes fraîche (sache qu’on dit abaisses, la vendeuse a été formelle et même un peu moqueuse), dans un immense plat pour 10 personnes, et donc de les prendre en photo, même si je l’avoue, la photo est un peu moche. Ca me donne envie de publier toutes mes recettes fétiches de mes débuts en cuisine, et peut-être d’en faire un article récapitulatif, fais moi signe si ça t’intéresse !

Si tu veux d’autres recettes de lasagnes :

(suite…)

Pâtes aux pêches, tomates rôties et saucisse – vous reprendrez bien un peu de variant delta avec ça ?

Mon été en B. a été interrompu par un C et un D, le Covid Delta (franchement j’aurais pu le sentir venir). Apparemment je l’aurais choppé au début du séjour à Barcelone, L. aussi (en ce moment coincé en Suède), et un de mes amis aussi, malgré que nous soyons parfaitement vaccinés.

A quelques heures près, je n’ai donc pas pu me rendre dans la maison qu’on avait louée avec des copains à côté de Bordeaux, back to Paris pour faire un PCR (il y avait 3 jours d’attente à Bordeaux) pour confirmer l’antigénique. En effet, d’abord j’ai cru que c’était un faux positif (l’antigénique pouvant détecter le vaccin), mais, alors que j’attendais, ma valise encore faite, l’opportunité de débarquer dans la maison de vacances ensoleillée avec juste deux jours de retard, le PCR a confirmé : un petit delta pour moi.

J’ai donc annulé ma semaine de congés pour pouvoir au moins travailler, vu que je ne pouvais pas quitter ma chambre et que je me sentais très bien, mis à part les migraines et les douleurs aux oreilles (et oui, sache que saigner des oreilles est une possibilité quand tu as le covid). Je suis donc confinée dans ma chambre, à porte un masque pour aller dans la cuisine, et je suis presque contente qu’il fasse moche comme ça je suis un peu moins deg de rater ces vacances que j’attendais avec tant d’impatience.

Du coup, je cuisine rapidement, pour ne pas prendre du temps dans la cuisine commune car même avec mon masque, j’ai un peu peur pour mes colocs, et j’ai trouvé cette recette parfaite : tu lance le four et les pâtes, tu sors de la cuisine, tu reviens quand c’est prêt, et c’est super parfumé et délicieux, un vrai plat d’été réconfortant, et franchement, j’en ai besoin.

(suite…)

Jacket potatoes à la Ottolenghi

Pour commencer l’année des vacances en B (nous n’avons que des destinations en B prévues), L. et moi partons voir ma pote I. à Barcelone ! Je suis déjà allée plusieurs fois à Barcelone, et je sais que malheureusement tout ne sera pas ouvert, mais j’ai hâte de découvrir la ville l’été, même si ça sera probablement sous 40 000°c. On a prévu des parcs d’attraction, de la mer, des tapas, de la rando, et un peu de visite. Personnellement, j’ai pour objectif de rentrer suffisemment bronzée pour rendre jaloux mes collégues, et c’est déjà bien suffisant.

(suite…)

Raviolis de courgette fourrés à la ricotta et à la mozzarella avec tomates rôties

Ce week-end, nous nous sommes rassemblés avec mes potes de prépa. 10 ans d’amitié, 10 amis, une grande table ronde : c’était parti pour le G10. Le choix de Berck pour ce sommet internaional de la plus grande importance était controversé et ne fut pas notre meilleure décision (tricher tous ensemble aux DM de maths il y a dix ans, ça c’était une bonne décision), vu qu’il a plu non stop, mais qu’est-ce qu’on s’est marrés ! On a fait un barbeuc finalndais, on a essayé de se souvenir de tous les noms des 42 personnes de notre classe (avec les noms de famille, c’est pas facile), on a mangé plus de 2 kilos de pâtes, on s’est baignés au coucher du soleil, on a bu des bières et on a pas beaucoup dormi.

Le retour fut un peu violent : si notre week-end était un nutriscore, ce serait nutriscore E. Du coup, en rentrant, j’ai essayé de lever un peu le pied sur la bouffe grasse ; ces raviolis sont plutôt pas mal dans ce style, vu que la ricotta finalement c’est assez léger comme fromage, et qu’il y a plein de légumes. Le « façonnage » n’est vraiment pas compliqué et ça fait son petit effet !

(suite…)

Grilled cheese au pesto de sauge

De base, je ne suis pas une énorme fan de grilled cheese et croque-monsieur, mais par contre, l’idée de twister une recette un peu à l’italienne avec un pesto original (avec les derniers restes de la sauge morte de mon bord de fenêtre sans soleil) m’a bien plu, j’ai donc sorti mon appareil à croque du frigo dans lequel il est rangé et je me suis lancée !

Car oui, avec le déménagement de mon coloc, nous avons réorganisé l’appart et avons pris un frigo qui ne fuyait pas. Que faire de l’ancien ? Le convertir en bar et en rangements, bien sûr. J’hésite encore en quelle couleur le peindre mais en tous cas il remplit très bien ses fonctions, et j’aime bien avoir un projet de DIY un peu bizarre au milieu du salon…

(suite…)

Tarte rustique à la ratatouille

Quand Z. passe sur Paris, elle prévient généralement quelques jours avant ; même si elle passe généralement en coup de vent, on a le temps de s’organiser pour l’acceuillir. Cette fois-ci, cependant, elle nous a prévenu quelques heures avant, elle avait 3h de changement entre deux gares, c’était maintenant ou jamais. J’habite juste à côté d’une de ces gares, pas de problème, elle pouvait passer manger. Mais par contre, pas le temps de faire les courses, il faudrait se contenter des restes.

C’est comme ça que Z. et P. ont liquidé en un repas cette tarte que je me préparais à savourer pendant deux jours. Cette pâte croustillante et si beurrée (qui n’est pas sans rappeler celle que j’avais faite pour ma tarte au panais), cette garniture super fondante pourtant achetée toute faite et mon petit thym du balcon, perdus à jamais… Je sais que je parle comme dans une pub mais vraiment, je remercie Beau à la louche pour la recette parce que c’était une tuerie ! Extrêmement facile et rapide à faire, mangeable à toute saison (car garniture en bocal), fonce dessus ! (suite…)

Soupe thaïe de nouilles aux épinards, saumon et potimarron

Cette semaine est passée à toute vitesse : entre le boulot, les trucs d’appart, les obligations sociales et la préparation de mon voyage en Bosnie, j’ai à peine eu le temps de cuisiner et d’écrire pour le blog. Cependant, avant qu’on n’aie plus de potimarron, je voulais te présenter la recette que j’ai améliorée tout l’hiver : la soupe thaïe, avec plein de légumes et d’épices, des nouilles de riz et du saumon, mais évidemment tu peux enlever les ingrédients que tu n’aimes pas et les remplacer par autre chose sans problème.

(suite…)

Choux de Bruxelles et porc au sucre

Après l’intense lobbying de Piment oiseau, j’ai cédé à la pression et j’ai tenté son porc au sucre et aux choux de Bruxelles, et c’était un délice ! Si tu n’es pas fan de choux de Bruxelles, je te rappelle que la solution est de ne surtout pas les bouillir à l’eau : souvent je les fais au four, mais là ils rôtissent dans une sauce un peu sirupeuse, et ça marche super bien !

En ce moment, j’essaie d’organiser un mois de mai avec des vraies activités et des voyages et des contacts humains, à commencer par un séjour en Bosnie avec L. (on touche du bois) : j’essaie de garder espoir, même si on a plus ou moins oublié ce que c’était une vie normale…

(suite…)

Les tendances de tik tok : les pâtes à la feta fondante et aux tomates rôties

Cette fois-ci je n’ai pas attendu dix ans pour faire la tendance tik tok du moment (pas si éloignée de ma recette de feta en papillote ), j’ai nommé les pâtes à la feta rôties et aux tomates ! Eh bien en dehors du côté fancy de la recette, c’est délicieux : la feta rôtie et écrasée forme une sauce crémeuse délicieuse et assez régressive, et le plat est outrageusement simple, même pas besoin de couper les tomates.

Et alors que je te parlais de l’anniversaire du covid dans mon dernier article, ça y est, nous avons atteint le troisième confinement, qui touche Paris et le Nord, donc impossible de m’échapper chez mes parents à Lille. Bon, pour l’instant, on a pas trop vu la différence, mais au niveau du moral, c’est un coup dur honnêtement. On l’avait tellement évité que je pensais qu’on serait tranquilles, mais on ne voit plus la fin de la crise. En dehors des longues balades, je compte donc me remettre aux sims, à la téléréalité, à la couture et aux entremets. Tout un programme.

(suite…)