Végétarien

Tarte rustique à la ratatouille

Quand Z. passe sur Paris, elle prévient généralement quelques jours avant ; même si elle passe généralement en coup de vent, on a le temps de s’organiser pour l’acceuillir. Cette fois-ci, cependant, elle nous a prévenu quelques heures avant, elle avait 3h de changement entre deux gares, c’était maintenant ou jamais. J’habite juste à côté d’une de ces gares, pas de problème, elle pouvait passer manger. Mais par contre, pas le temps de faire les courses, il faudrait se contenter des restes.

C’est comme ça que Z. et P. ont liquidé en un repas cette tarte que je me préparais à savourer pendant deux jours. Cette pâte croustillante et si beurrée (qui n’est pas sans rappeler celle que j’avais faite pour ma tarte au panais), cette garniture super fondante pourtant achetée toute faite et mon petit thym du balcon, perdus à jamais… Je sais que je parle comme dans une pub mais vraiment, je remercie Beau à la louche pour la recette parce que c’était une tuerie ! Extrêmement facile et rapide à faire, mangeable à toute saison (car garniture en bocal), fonce dessus ! (suite…)

Poivrons confits, burrata, pignons et basilic

Je m’acharne depuis des années à faire pousser des herbes aromatiques sur mon bord de fenêtre, mais malheureusement mes ambitions (pourtant limitées de base) en terme de jardinage sont réduites à néant à chaque fois. Malgré tous mes espoirs, je n’ai pas hérité de la main verte de mes parents (il suffit que je confie une semaine des plantes à ma mère pour que je les retrouve métamorphosées. Il suffit qu’elle me les file une semaine pour la plante soit disant increvable meure). Le basilic et le thym de cette recette en ont fait les frais : je les ai utilisés dans deux plats et ils étaient déjà morts. Peut-être que j’aurais dû réfléchir au fait que mon appartement est orienté nord sur cour et que mon chat mange les uniques feuilles qui survivent. Enfin, cela ne retire rien à l’outrageuse facilité de cette recette : une fois les poivrons cuits, tu as fait les 9/10, et elle est délicieuse !

(suite…)

Crumble de blettes au pesto et au chèvre

Dans une semaine, notre coloc va quitter notre « petite famille » (officiellement nous sommes en couple, pour des raisons évidentes de « c’est impossible pour des colocs de trouver à Paris sans mentir ») et s’installer avec ma collègue au nom de fleur (j’ai intérêt à être marraine de leur premier enfant, tiens). Là on a un peu la tête dans le guidon : faire les cartons, trouver un remplacant, écumer le bon coin pour récupérer les meubles qui vont nous manquer, appeler l’assurance… Mais surtout, ça fait un peu bizarre. On dit au revoir à plein de souvenirs et d’habitudes, aux séries qu’on regardait ensemble, à notre choré du premier confinement, aux soirées top chef, aux apéros du premier confinement (c’était quelque chose, cette période,quand même), aux déguisements de groupe dans les soirées…

Donc on se fait quelques derniers repas ensemble et on vide le frigo qui doit partir vers de nouveaux horizons. Un pot de pesto à moitié entamé, un reste de parmesan, des blettes, et je me lance dans une super idée de Cléa : un crumble où le beurre est remplacé par du pesto, et évidemment j’ai simplifié la recette pour un gain de temps et de vaisselle. Une tuerie.

(suite…)

Kasha aux champignons, à la sauge, aux oignons et au parmesan

C’est un plat assez simple que je te propose aujourd’hui après une semaine d’absence (oui, j’exagère) parce que franchement, parfois, ça fait du bien. Il s’est passé plein de choses cette semaine, des trucs cools et des trucs moins cools, et puis l’ambiance anxiogène de fin du monde en ce moment tend à rendre les trucs cools même pas si cools que ça parce qu’on sent quand même qu’on est à bout et qu’on en peut plus, alors ce soir j’avais vraiment envie d’un plat simple et réconfortant. C’est pas la confort food de tout le monde, mais moi les champignons avec des oignons un peu caramélisés et du riz ou du kasha, ça me donne vraiment envie de me mettre sous un plaid près du feu ou devant la télé avec le chat, pour essayer d’arrêter de penser aux trucs pas-cools et cools-mais-quand-même-c’est-la-déprime et de juste apprécier un plat réconfortant qui sent bon l’entre-deux saisons.

(suite…)

Gianduja de Michalak

Pour mon dernier week-end chez mes parents la vieille du troisième confinement (enfin techniquement au début), j’ai décidé d’anticiper les semaines à venir : j’ai récupéré de l’ail des ours, j’ai fait des courses de produits difficiles à trouver à Paris et j’ai utilisé leur mixeur surpuissant en faisant du gianduja, dans le but d’en faire des pâtisseries une fois rentrée à la maison. C’était un pari sur l’avenir (rien que ça) car le gianduja se conserve plusieurs semaines, voire mois, et la recette est super simple (mais si tu n’as pas de bon mixeur, pas la peine). Je reviens bientôt avec des idées recettes pour l’utiliser mais du peux même le manger comme ça en petits cubes comme dans les boîtes de chocolat de Noël.

Et dans ce même week-end, j’ai découvert les joies de Koh Lanta. Marron et Jaune, mes anciennes colocs de Lille, m’ont en effet « forcé » à une soirée pizza, bières, coups de soleil et immunité. Et j’ai adoré. Après les anges de la téléréalité, séduction haute tension et selling sunset, j’ai trouvé ma nouvelle addiction régressive. Et c’est nécessaire parce que depuis le début du covid, on regarde beaucoup (trop) la télévision, faute de pouvoir sortir et même d’avoir un horizon pour de quelconques projets…

(suite…)

Les tendances de tik tok : les pâtes à la feta fondante et aux tomates rôties

Cette fois-ci je n’ai pas attendu dix ans pour faire la tendance tik tok du moment (pas si éloignée de ma recette de feta en papillote ), j’ai nommé les pâtes à la feta rôties et aux tomates ! Eh bien en dehors du côté fancy de la recette, c’est délicieux : la feta rôtie et écrasée forme une sauce crémeuse délicieuse et assez régressive, et le plat est outrageusement simple, même pas besoin de couper les tomates.

Et alors que je te parlais de l’anniversaire du covid dans mon dernier article, ça y est, nous avons atteint le troisième confinement, qui touche Paris et le Nord, donc impossible de m’échapper chez mes parents à Lille. Bon, pour l’instant, on a pas trop vu la différence, mais au niveau du moral, c’est un coup dur honnêtement. On l’avait tellement évité que je pensais qu’on serait tranquilles, mais on ne voit plus la fin de la crise. En dehors des longues balades, je compte donc me remettre aux sims, à la téléréalité, à la couture et aux entremets. Tout un programme.

(suite…)

Rainbow Jeon, pancake coréen aux légumes

Ca y est, c’est l’anniversaire du confinement… Je me suis réveillée l’autre jour et il faisait déjà jour car c’est le printemps, comme il y a un an, j’ai fait mon sport dans la cuisine et pas en salle comme depuis un an, j’ai travaillé chez moi comme il y a un an… Je me souviens surtout des bons souvenirs, le fait d’être confinés à quatre, puis à trois, ensemble, ce qui nous a clairement rapproché avec mes colocs, nos activités et soirées improvisées, nos fou rires, nos séries, les sims, cette sensation de temps infini… Depuis cette période exceptionnelle et incroyable, on est entrés dans un quotidien de restrictions où la fermeture des frontières, des salles, des bars et de… tout, est devenue notre quotidien. C’est un peu bizarre donc de repenser à catte periode et à comment elle on l’aurait vue si on avait su.

Bref, pour cet anniversaire un peu bizarre, je te propose une autre crêpe coréenne, après le kimchi pancake, à base d’oeufs, de pomme de terre, de légumes en batonnets et de sésame. C’est un délice à la fois fondant et croustillant, que je te recommande grandement, que tu sois en train de penser à l’année dernière ou non.

(suite…)

Nouilles asiatiques végétariennes en bouillon de lait coco et citronnelle

J’ai fait et refait cette recette des centaines de fois, sans être satisfaite du résultat. Et puis je l’ai faite goûter quelqu’un, qui m’a dit que c’était délicieux, et je me suis rappelée que j’étais parfois un peu trop insatisfaite. Grâce au lait coco, au curry et à la citronnelle, le bouillon est super parfumé ! Tu ajoutes quelques légumes et des nouilles (j’ai utilisé du konjac car tu connais ma passion pour les pâtes cheloues qu’on trouve chez Tang frères) J’ai mis un oeuf mollet pour les protéines mais libre à toi de mettre du tofu, ou de la viande d’ailleurs. Avec le citron vert, les herbes fraîches et les cacahuètes en topping, c’est de la parfaite confort food, meilleure que ce que tu peux commander post couvre-feu et attendre 45 min pour qu’enfin il manque la moitié de ta commande, et ce trois fois de suite (true story).

(suite…)

Salades d’hiver

Bientôt, on va pouvoir recommencer à manger des salades sur la terrasse. Histoire de nous projeter vers des plats qui sentent le soleil, le bonheur, la liberté, je te mets ici plusieurs recettes, d’hiver ou d’entre deux saisons, pour pouvoir rêver un peu !

Salade d’inspiration mexicaine

Eplucher et couper 1 mangue en morceaux, ainsi qu’1 avocat. Hacher deux poignées d’épinards. Mélanger le tout avec 200 g de haricots rouges cuits et 2 c à s bombées de quinoa cuit. Servir avec une sauce faite avec 1 c à s de tahini, jus d’1 citron vert, un filet de sirop d’agave, sel et poivre.

Salade croquante d’inspiration thaïe : cette salade est un grand classique pour L. et moi, super rapide si tu achètes un mélange de légumes croquants, et délicieux !

Eplucher et couper en batonnets 2 carottes, 1/4 de chou rouge et 1 concombre (tu peux trouver des mélanges tout faits dans les supermarchés). Ajouter 2 c à s de quinoa cuit, quelques branches de coriandre hachés, une poignée de cacahuètes grillées. Servir avec une sauce faite avec 1 c à s de beurre de cacahuètes, jus d’1 citron, un filet de sirop d’agave, sel et poivre.

Salade de crevettes, mangue, avocat, coriandre et pamplemousse : celle-ci a eu beaucoup de succès sur instagram, super facile et un délice !

Éplucher et couper en morceaux  1 mangue, 1 avocat et 1 pamplemousse. Ajouter une poignée de crevettes cuites, le jus et zeste d’1 citron vert, un peu de coriandre, un peu de sauce soja et de poivre !

Bon ap’ !

Mafé végétarien

Je connaissais le mafé depuis mon séjour en Afrique étant enfant, mais je n’avais jamais testé végétarien et c’est un délice ! Avec du riz chaud et un oeuf mollet, c’est un vrai plat doudou (d’où sa présence dans confort food). Et en ce moment, on a besoin de bouffe réconfortante.

Certes il fait froid, mais surtout on atteint notre point de non retour mental par rapport au couvre-feu. Tout le monde pète un câble, on atteint la fin des séries potables sur Netflix, on n’a pas le temps de faire les courses, notre vie c’est boulot, uber eats et déprime. Et de temps en temps maintenant ce sera boulot, mafé et déprime.

(suite…)