About Celle qui a faim

Etudiante sur Lille, j'aime manger, tester des trucs, et torturer mes amis, ma famille et mes colocs Jaune et Marron [noms de code] avec plein de petits plats, plus ou moins mangeables et expérimentaux.

Posts by Celle qui a faim:

Mogettes fondantes aux tomates, épinards et chèvre

Je poste moins en ce moment parce que je suis toujours malade, malheureusement. Les symptômes fluctuent, je vois plein de docteurs différents, je continue à aller au bureau même si parfois je suis un peu faiblarde et j’attends que ça passe, grosso modo.

Du coup, c’est plutôt L. (qui heureusement est en France en ce moment) qui cuisine, mais j’ai quand même concocté ce mélange rapide mais délicieux, super fondant, qui me rappelle ces haricots blancs et carottes rôties. C’est un peu l’arnaque de l’appeler une recette m’enfin c’est bon quand même.

(suite…)

Yachaejeon : Pancakes coréens aux légumes

Cetta année, pour le Noël des colocs, j’ai reçu… ma propre assiette. Cassée. Avec un kit de réparation kintsugi. Heureusement, mes colocs me connaissent bien, moi et mon humour, parce que j’ai trouvé ça super et j’ai été trop contente de réparer ma propre assiette. Le bonus : j’ai eu un petit trip avec l’odeur super chimique de la colle et après il y avait des paillettes partout.

Je l’ai inaugurée avec ces pancakes de légumes, dans la lignée de mon pancake au kimchi, qui sont super rapides à réaliser si tu achètes les légumes déjà coupés, et qui tombent à pic pour le nouvel an chinois (je sais que ce n’est pas une recette traditionnelle de cette période mais tu seras dans l’ambiance au moins) (en parlant de nouvel an chinois bientôt je fais le no diet food club tour spécial année du tigre et j’ai trop hâte) (voilà).

(suite…)

Pâtes très fraîches aux petits pois, ricotta, menthe, citron et parmesan

Quand j’étais au collège, j’avais dessiné un petit schémat pour apprendre à une de mes amies à cuire des pâtes. Il s’intitulait : « comment faire les pâtes pour les pas doués ». Extrait choisi :

A l’époque, toutes les deux on s’envoyait tout le temps des montages, des dessins, des nouvelles et des quiz illogiques qu’on inventait nous-même, et c’était génial. Depuis, à chaque fois que j’écris « cuire les pâtes » j’y repense.

Cette recette, dans laquelle il faut donc cuire des pâtes, est super facile et très fraîche, une bonne préparation pour le printemps (comme tu peux faire avec des petits pois surgelés), et, top of the rock : validée par ma coloc.

(suite…)

Pancakes salés aux épinards et au chèvre pour le brunch (à servir avec du saumon fumé, du citron et un peu d’avocat pour un côté maxi bobo)

Il y a quelques semaines, j’ai fait un brunch avec des copines. Après tout un discours du type « je n’ai pas le temps de cuisiner, désolée » (et oui, c’était bien parce que je me remettais de la cuite de la veille), j’ai récupéré un reste d’épinards au fond du frigo, un bout de chèvre, et puis je me suis lancée dans un test de pancakes, un peu pour finir les restes, un peu pour le plaisir de cuisiner, après tout.

Ma coloc sort peu à peu de sa chambre (l’odeur de la bouffe ?), je lui demande si elle en veut, non elle va vraiment juste dire bonjour et grignoter un croissant… ok bon bah je lui en ferai quand même (ça aurait été trop triste une assiette vide à côté des autres pleines). Et finalement, j’arrive à court de pâte, alors bon tant mieux alors qu’elle n’en veuille pas. Et puis elle me dit, je vais manger ici après tout, et j’ai eu l’impression d’être la pire coloc au monde, parce que non seulement il y avait une assiette vide, mais qu’ils étaient délicieux, frais avec l’ajout d’un peu de citron et de ciboulette, fondants avec les petits bouts de chèvre dedans et puis faciles à faire.

Mais bon elle a eu le saumon fumé à la place du pancake donc ça va… non ?

(suite…)

Gyozas au porc

Il y a fort longtemps, j’ai investi dans des feuilles de gyozas, que j’ai aussitôt congelées en attendant une occasion quelconque de m’y mettre. Je les avais donc complètement oubliées, jusqu’à ce que je fasse le no diet club food tour thème japon (3h de balade dans Paris en mangeant plein de choses et en discutant des choses qu’on mange). Et toutes mes envies de cuisiner japonais me sont revenues en tête, à commencer par les gyozas.

J’ai commencé avec une recette classique au porc. C’est plutôt facile, et le pliage n’est pas trop compliqué, en plus il y a un côté relaxant à faire ce genre d’action répétitive (et puis je regardais une émission sur l’immobilier en même temps donc j’étais doublement détendue, même si je suis pas sûre que la meuf qu’on suivait ait fait le bon choix niveau appart, enfin moi avec son budget j’aurais pas fait pareil). Ils étaient délicieux, alors prochains tests : version végétarienne et surtout faire la pâte moi même…

(suite…)

Gâteau d’enfance de Jean-François Piège

Je t’ai déjà parlé de mes problèmes de santé de la fin d’année dernière, qui m’ont frappé en pleines fêtes. Malgré la douleur qui me vrillait la tête, je m’étais engagée à faire le gâteau de Noël pour chez mon père. Tout était fermé, impossible de faire des courses, et ma capacité de concentration étant très limité, j’ai voulu faire très simple, en matière d’ingrédients nécessaires et de recette.

Je me suis souvenue de ce gâteau, le gâteau d’enfance de JF Piège (le mien, c’est celui-ci), et je me suis lancée. C’était pas vraiment un gâteau de fêtes, mais c’était délicieux ! Il était caramélisé autour, moelleux et parfumé à l’intérieur, et il l’est resté plusieurs jours, bref, une valeur sûre.

(suite…)

Saumon rôti au four à la feta, tomates cerises et olives

Avec l’épidémie de covid qui a frappé Paris (et ailleurs, évidemment) à partir de mi-décembre, je suis étonnée de recevoir encore des alertes cas contact de mes amis, à croire que certains ont réussi à éviter le covid depuis le début (après l’avoir eu deux fois et avoir eu les 3 doses, je suis épargnée pour l’instant mais j’estime que ce n’est que justice). Du coup les soirées et évènements annulés au dernier moment sont monnaie courante, et j’ai dû cette semaine improviser un repas de la flemme suite à un resto annulé. Comme c’est une réussite, je t’en parle.

Voici donc un plat outrageusement simple, déjà présenté sur insta : le seul effort à fournir est grosso modo de préparer le demi oignon, après tu mets tout dans un plat et tu enfournes. Avec un peu de riz, c’est un parfait repas de flemme du dernier moment !

(suite…)

Rouleaux de printemps au saumon fumé, mangue et mâche

Une de mes résolutions de l’année est de passer plus de temps sur le blog et d’écrire en étant plus concentrée, résultat je suis en train d’écrire cet article devant Emily in Paris (oui, j’ai repris la série, c’est pourri mais vraiment drôle). Et avant ça, je regardais La mélodie du bonheur en faisant un puzzle. Bref, je suis incapable de faire une chose à la fois, donc un truc facile à manger sur le pouce en regardant une série / travaillant, c’est parfait pour moi, et les rouleaux de printemps sont le must.

J’avais déjà publié deux recettes de rouleaux de printemps sur le blog, mais là on est dans une version encore moins tradi, mais toujours fraîche et surtout beaucoup plus rapide.

(suite…)

Bredele 2021 (même si c’est publié en 2022) : amaretti et lunes à la noisettes et au chocolat

Je me fustigeais de ne publier les recettes de bredele 2021 que maintenant, et en regardant mes anciens articles, j’ai réalisé que j’avais carrément sauté l’année 2020… Alors bon, mieux vaut tard que jamais !

Cette année je me suis contentée de deux sortes avec une cuisson plutôt simple et rapide parce que je n’avais pas beaucoup de temps, mais le résultat était délicieux ! J’adore surtout ces petites lunes à la noisette, qui vont dans mon top des bredeles (en plus j’adore le moment où on les trempe dans le chocolat fondu).

Si tu cherches d’autres recettes, tu peux aller avec ici :

(suite…)

Bouillon de porc haché pimenté à la courge et aux oeufs

J’ai déjà fait plusieurs essais de soupes de type bouillon asiatique ici, mais je pense que celle-ci est peut-être ma préférée. Peut-être parce que le porc est une de mes viandres préférées, que j’ai vraiment du mal à arrêter, et que ça donne un goût particulier au bouillon (ce serait intéressant d’ailleurs de tester avec du tofu ou des protéines de soja texturées), peut-être parce qu’il est un peu plus léger que les autres : je n’y ai même pas mis de nouilles (mais si c’est ton kiff je pense que ça va très bien avec des nouilles de riz).

En tous cas, c’est un plat confort food parfait pour les soirs d’hiver pluvieux (ou neigeux si tu as de la chance dans ton coin,mais ici à Paris c’est bof), alors fonce !

(suite…)