Risotto au vin rouge, roquette et gésiers confits

Ce risotto est parti tout simplement du fait qu’il nous restait une bouteille de vin rouge entamée, mais depuis un peu trop longtemps pour être vraiment buvable… Cette recette a été validée par mes colocs et les squatteurs actuels de chez nous (coucou les lapins <3), et franchement, elle a plutôt la classe, le riz devient violet, et c’est une belle récompense pour le temps de fou que ça met de faire un risotto.

J’ai décidé cette année de commencer le théatre, et je cuisine donc en ce moment en répétant les lignes de « Cuisine et dépendances », ce qui, tu admettra, est plutôt classe quand tu cuisines. Dézo.

  • 1 L de bouillon
  • 300 g de riz pour risotto arborio
  • 150 g de parmesan
  • Quelques poignées de roquette
  • 50 cl de vin rouge
  • 1 gros oignon
  • 150 g de gésiers de volaille confits

Eplucher et émincer l’oignon. Le faire revenir dans une poele avec un peu d’huile d’olive. Une fois les oignons transparents, ajouter le riz et le faire revenir dans l’huile : les grains doivent être légérement translucides, ça veut dire qu’ils sont à la bonne température.

Verser le vin et laisser le riz l’absorber. Ajouter le bouillon louche par louche, en attendant à chaque fois que le riz l’ai absorbé. Mélanger réguliérement. Une fois tout le bouillon absorbé, saler, poivrer.

Pendant ce temps là, faire revenir les gésiers dans une poele à part et les découper. Les ajouter ainsi que la roquette et le parmesan au risotto. Laisser cuire encore 5-10 min en mélangeant.

Et voilà, bon appetit !