sans gluten

Courge butternut rôtie aux oignons rouges, sauce au tahini et pignons d’Ottolenghi

J’avoue, c’est moche (A. me regardait le prendre en photo, elle a rigolé). Mais c’est Ottolenghi donc c’est survalidé. En plus il a sorti un livre de recettes sucrées. je meurs.

Bref, de la courge et des oignons presque confits au four (donc zéro effort : tu poses ça dans le four et tu fais ta vie) avec une sauce crémeuse, ça fait des légumes, des protéines, et des saveurs de fou. Et un plat de saison. Que dire de plus.

Continue reading “Courge butternut rôtie aux oignons rouges, sauce au tahini et pignons d’Ottolenghi” »

Dahl aux lentilles corail et à la courge

Il y a un peu plus d’un an, à mon anniversaire, mes ex-colocs (mais à l’époque c’était mes colocs) Jaune et Marron m’avaient offert un livre de recettes de Jamie Oliver. Tentative de leur part de récupérer des bons petits plats ? L’histoire ne le dit pas, mais une chose est sûre, ce livre est vraiment bien, et c’est dedans que j’ai d’abord trouvé cette recette, la version d’automne du fameux dahl dont je te rabats les oreilles… Bon alors évidemment, une fois que j’ai tilté sur le titre, je n’en ai fait qu’à ma tête, mais globalement c’est le même résultat donc on va pas chipoter.
Courge butternut ou potimarron, fais ton choix…

Continue reading “Dahl aux lentilles corail et à la courge” »

Béchamel vegan, sans gluten, easy et sans graisse à base de haricots blancs

DSCF3994

On dirait le titre d’un article attrape nigaud du style « comment perdre 10kg en mangeant tout ce que vous voulez » ou « cette mère de famille a trouvé le moyen de gagner 10 000€ par mois sans rien faire » (pourquoi toujours des mères de famille d’ailleurs ?) mais c’est du vrai de vrai. Et je me demande comment j’ai pu découvrir aussi tardivement cette recette.

Moins surprenant que l’utilisation de l’aquafaba (le jus des pois-chiches en boîte) pour remplacer les blancs en neige, il suffit d’utiliser… des haricots blancs. Et c’est génial, je ne sais pas si je reviendrais un jour à la béchamel classique. Elle a presque le même goût que la vraie, est beaucoup plus rapide et facile et beaucoup plus saine !

Continue reading “Béchamel vegan, sans gluten, easy et sans graisse à base de haricots blancs” »

Poêlée de printemps d’asperges, patates douces, petits pois, sauce au tahini

DSCF3872

Pour rappeler à mon ancienne coloc Marron en visite sur Paris comment c’était triste que je ne sois plus à Lille pour lui cuisiner des petits plats, je lui ai fait à manger. Plutôt que de me lancer dans un truc compliqué, j’ai fait une poêlée de légumes printanière, avec une petite sauce pour relever le tout, histoire de prouver, une fois de plus, que cuisiner c’est pas compliqué, c’est même pas long. Ici, à part l’épluchage des légumes, rien à faire ! Alors c’est simple, ça ne révolutionne pas la cuisine, un peu comme ces poêlées par-ci ou par là mais c’est vegan, sain, rapide, pas cher et tellement délicieux :

J’ai servi le tout avec du tofu sauté au caramel, et cette carnivore d’ex-coloc a carrément aimé.

Continue reading “Poêlée de printemps d’asperges, patates douces, petits pois, sauce au tahini” »

Dahl aux lentilles corail et à la patate douce

DSCF3624

DSCF3622

En ces temps pluvieux (non, je ne parle pas de politique), j’avais bien besoin de réconfort. Pour ça, rien de mieux que le dhal de mon pôpa (qui s’écrit d’ailleurs dal, dhal ou dahl, c’est possible que je switche parfois sans le vouloir), qui fait partie de mes recettes phares et plus ou moins impossibles à rater. Seulement, je voulais un petit twist : j’ai remplacé une partie des lentilles par de la patate douce : une tuerie. Plus doux, un peu sucré au goût. Si tu aimes les plats simples et réconfortants (sans gras en plus), style curry, jette toi dessus.

Sinon, j’ai un nouveau coup de coeur littéraire : Carry On !

Continue reading “Dahl aux lentilles corail et à la patate douce” »

Carottes laquées au miso

DSCF3470

Est-ce que c’est une recette de Pâques ? Non. Est-ce que j’aurais dû la publier maintenant ? Non. Est-ce que c’est une recette estampillée #passionmiso ? Oui. Est-ce qu’elle réunit facilité et rapidité ? Oui. Comment qu’on fait ? on fait rôtir les légumes avec une petite sauce, comme ces poireaux.

Aller go.

Continue reading “Carottes laquées au miso” »

Tomatoburger

DSCF3226 DSCF3224

La chasse aux apparts, c’est crevant. Je ne sais toujours pas quel sera mon palace le moins prochain, mais j’ai bien retenu que c’était supra la guerre les apparts à Paris. Pour me détendre, j’ai évidemment rempli la liste de toutes les chosesclassiques à faire sur Paris avec tous les gens que je connais sur place, en passant par l’inévitable rue Saint Anne, les tapas et la bière dans un bar à concerts, le ciné d’art et d’essai, le brunch et la balade du dimanche.

De retour sur Lille pour une bonne semaine, je suis revenue à « la cuisine bizarre » avec ce burger ou le pain est remplacé par… de la tomate ! (ok tu l’avais compris) Et franchement, on retrouve vachement le goût du burger, en version un peu plus « je m’excuse auprès de mon corps de tous ces excès ». Non seulement c’est supra facile, mais tu peux y mettre ce que tu veux : le mien est classique, mais tu peux changer le fromage, mettre un steak de lentilles, les légumes que tu veux… Raconte moi tout.

Continue reading “Tomatoburger” »

Des salades pour passer un peu la pilule des fêtes, avec des fèves, des radis, du panais, de la betterave…

Autant être honnête, les fêtes c’est de l’abus. Genre heureusement qu’il existe les pulls larges de Noël pour cacher tout ça.

0a84966d145860657966552479_700w_0

Du coup, j’en profite pour glisser un nouvel article consacré aux salades, ces choses qui ne sont pas fades pensées uniquement pour maigrir, mais plutôt des repas complets avec plein de bonnes choses qui font que tu peux en manger une bonne quantité, être rassasié et pas prendre autant de kilos qu’une raclette.

Même si la raclette c’est la vie.

Salade croquante et fraîche

dscf1057

Eplucher et couper en morceaux 1 concombre, 1 botte de radis (garde les fanes !), ajouter 1-2 c à s de  ricotta ou de fromage blanc, quelques brins de ciboulette hachés, 1/4 d’oignon rouge haché, quelques noisettes hachées, 2 c à c de moutarde, du sel et du poivre.

Salade d’hiver au radis noir et aux betteraves râpés

dscf1391

Il te faut 2 grosses betteraves cuites, 1 gros radis noir. Les deux doivent être épluchés et râpés (il vaut mieux avoir un robot). Mélanger à un mélange de salade, 1/2 oignon rouge émincé finement, du sel, du poivre, quelques amandes effilées et un peu de vinaigre (de framboise par exemple).

Salade de panais râpé au parmesan et aux noisettes

dscf1566

Laver et raper un panais par personne, le mélanger à quelques noisettes concassées, 1 c à s de parmesan râpé, 1-2 c à c de moutarde, 1 c à c de vinaigre de cidre, 1 c à c d’huile de sésame, sel et poivre. Autant dire que si tu as un robot c’est fait en 2-2.

Salade aux fèves et aux radis d’Ottolenghi

dscf1539

Ottolenghi, c’est un miracle, ça marche toujours du tonnerre et ça fait voyager à fond.

Peler et faire cuire 300 g de fèves (ça s’achète déjà fait en surgelé), laver et couper en rondelles une petite botte de radis. Ajouter 1/2 oignon rouge émincé, coriandre et persil haché, du cumin, 1 citron confit salé coupé en petits morceaux et le jus d’un citron, mélanger. Faire un téhina (tu sais la sauce sur les falafels…) en mixant 2 c à s de tahini (pâte de sésame), 1 petite gousse d’ail épluchée et hachée, le jus d’1 citron, un peu d’eau et de persil haché.

Le tahini, les fèves congelées et les citrons confits salés se trouvent en grande surface ! Et si tu ne sais pas quoi faire des fanes, ne les jette pas, et va par là !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Brownie ultra fondant aux haricots rouges

dscf1522 dscf1530

Bientôt le déménagement : dans mon processus de vide des placards, j’ai voulu finir mon Anko congelée (pâte de haricots rouges sucrée). Au départ, j’étais partie sur des dorayakis ou des an-pans, fin bref des pâtisseries japonaises, mais je voulais faire un truc qui puisse se partager facilement pour le théâtre (on joue bientôt !). Donc j’ai fait un brownie. Aux haricots rouges.

Pas de panique ! Encore une fois, ce n’est pas un ingrédient si bizarre que ça : les haricots rouges remplacent la farine et donnent une texture de ouf, et en plus, du coup, il est sans gluten ! (Il y a un tag « sans gluten » par ici mais j’oublie souvent de l’utiliser…) Tous les testeurs l’ont adoré, j’ai eu plein de compliments, bref il a beaucoup plu.

Pour l’info, j’ai découvert qu’il y avait trois types de brownie : le fudgy (peu cuit, bien coulant, comme ici), le chewy (un peu plus cuit, mais qui colle encore aux dents) et le cakey (une texture de moelleux plus que de fondant). Au vu des photos, tu auras compris que je suis une adepte du fudgy, mais en augmentant la cuisson, tu pourras avoir du brownie plus cuit.

Continue reading “Brownie ultra fondant aux haricots rouges” »

Anko, pâte de haricots rouges japonaise

dscf1386dscf1387

Depuis que je suis rentrée du Japon, je te bassine un peu avec ça, je sais. Mais j’adore la bouffe japonaise telle qu’on la trouve en France (grosso merdo, si tu es en province, sushis & brochettes), et encore plus celle qu’on trouve au Japon. A tel point que là bas, je mangeais un truc différent à tous les repas, le bonheur.

Au niveau sucré, on connaît assez peu ce qui se mange au Japon, à part peut être les Dorayakis, quelques Mochis, et ici je t’ai déjà parlé des melon pan. En général, la base d’un dessert japonais, c’est du riz ou de la pâte de riz, du matcha et/ou de l’anko. L’anko c’est de la pâte sucrée de haricots rouges, les azukis. D’habitude, je l’achète toute faite en boîte dans des magasins spécialisés (rue Saint Anne à Paris, rue Jules Guesdes à Lille), mais comme je suis dans un processus de vidange de mes placards, j’ai décidé de cuisiner les azukis qu’il me restait.

Alors c’est long, très long. Pas compliqué du tout (tu fais cuire et tu mixes, grosso merdo) mais c’est long. Si tu as envie d’aventures, et de faire tes pâtisseries japonaises de zéro, lance toi, si tu n’aimes pas trop cuisiner et que tu veux juste prendre un dessert sympa ce soir… évite. Sinon c’est pas cher du tout, ça se congèle très bien, donc ça permet d’en avoir pas mal d’avance. J’ai trouvé toutes les explications par ici, sur le site de cuisine en bandoulière !

Petit point technique : il y a plusieurs styles d’anko. Tsubuan, où on utilise tout les azukis, et Koshian, où on utilise que la pulpe de ses haricots. Là, j’ai plutôt fait du Tsubuan (qui est plus grossier), mais si tu mixes bien ton anko, tu auras plutôt du Koshian.

Continue reading “Anko, pâte de haricots rouges japonaise” »