poisson

Tartare de saumon aux nectarines

DSCF4855 DSCF4860

Un tartare ultra frais et coloré, pour finir l’été en beauté. J’en profite pour te rappeler que le tartare est complètement validé #recettedelaflemme, aussi appelée #izimoney : tu découpes les ingrédients, et tu mélanges ceux de la sauce. Voilà. Pour une autre idée de tartare facile mais plus branchée hiver cette fois-ci, je te renvoie à mon tartare saumon & poire, un délice !

La recette de base de Piment Oiseau préconisait le thon, mais j’en ai pas trouvé dans mon supermarché et mon salaire de stagiaire ne valide pas les poissonneries, surtout parisiennes. Donc va pour du saumon ! En parlant de stage, le mien est bientôt fini, et très vite, j’entamerai ma dernière année d’étude (7 ans, je dois vraiment aimer ça) en alternance ! Je t’en reparle très bientôt…

Continue reading “Tartare de saumon aux nectarines” »

Salades pour survivre au Paris estival

anigif_enhanced-29777-1432698463-2

La base de la survie en été : MANGER DES SALADES. Dernières découvertes.

DSCF4101

Salade d’avocat et citron confit : la découverte de l’année, validée par tous mes testeurs. Juste quelques avocats, assaisonnés de citrons confits en morceaux et de jus de citrons confits, avec un peu de poivre. Voilà pour d‘autres idées avec du citron confit !

DSCF4372

Salade de quinoa, melon et maquereaux : 100 g de quinoa cuit, 1 melon en morceaux, une boîte de maquereaux au citron égouttés et coupés en morceaux, 100 g de chèvre frais, quelques feuilles de basilic, poivre (les maquereaux sont déjà assez salés).

DSCF4537 DSCF4536

Salade toute verte : 100g de quinoa cuit, quelques poignées de mâche, 100 g de brocolis cuit à l’eau puis revenu à la poêle, 2 avocats en morceaux, une poignée de pistaches grillées, sel, poivre et quelques feuilles de basilic. La sauce : un pesto de brocolis fait avec le tronc du brocolis coupé en morceaux et cuit à l’eau, mixé avec parmesan, pistaches, huile d’olive, eau, sel, poivre et ail (pour plus de précisions sur les quantités ou sur le pesto maison, regarder par !)

Truite en papillote à l’ail des ours

DSCF3573

Avec la rhubarbe arrive l’ail des ours… l’année dernière, je m’étais jetée sur l’occasion de faire des muffins et du pesto, mais là le manque de mixeur dans mon nouvel appartement est franchement handicapant… Tant pis pour le cake salé.dont je rêvais. J’ai parcouru l’internet mondial en quête d’idées, et je me suis rendue compte qu’il y avait très peu de poisson sur ce blog… Pourtant j’adore ça, mon père en mange à presque tous les repas, mais je n’y pense pas spontanément. Il faut aussi dire qu’à part congelé, le prix est souvent prohibitif (tout comme la viande d’ailleurs). C’est pas grave, aller, on fait péter le porte monnaie, et on achète de la truite même pas congelée. En papillote au four, c’est plus simple, on ne mixe pas la sauce c’est pas grave… Et c’est super bon ! J’aurais pu congeler le reste d’ail des ours mais je m’en suis servie pour faire une salade assez basique pour accompagner : bah oui, cela peut s’utiliser comme de la salade verte !

Au vu de la date de publication de cet article, j’en profite pour faire ma minute « je suis étudiante à Sciences Po » : S’il te plaît va voter. Vraiment. Et quitte à faire ma minute engagée, autant aller jusqu’au bout : pas pour Marine. Stp.

Continue reading “Truite en papillote à l’ail des ours” »

Pâtes aux sardines : la recette surprenament délicieuse

dscf1576dscf1575

Chaque répet de théâtre (nous jouons très bientôt, le stress commence à monter) a lieu de 19 à 21h : je ne sais pas comment font les gens mais moi j’ai faim dès 17h, c’est complètement impossible pour moi d’attendre jusqu’à 21h pour manger. Du coup je me prépare toujours un tupperware pour le midi et pour le soir, je le fais réchauffer juste avant la répet et je mange pendant l’acte 1 (je n’interviens qu’à l’acte 2, heureusement !). Du coup, chacun de mes repas est disséqué par les autres acteurs, qui me regardent en général avec des yeux ronds pendant que j’explique ce que je mange, description en général suivie de « c’est incroyable » « mais ou est-ce que tu trouves le temps de cuisiner tout ça ? ». (C’est une question d’organisation ! En général je prépare 3-4 repas en même temps, ça me prend 2-3h et après je suis tranquille pour le gros de la semaine.). Mais quand j’ai apporté ce tupperware là en répet, j’ai eu des regards plus dubitatifs que d’habitude. Sans raison ! En vrai, cette recette de Beau à la louche ferait aimer les sardines en boîte à tout le monde : la sauce est très parfumée, elle n’est pas liquide et ça te révolutionne un plat de pâtes, en plus c’est faisable avec des ingrédients du placard et cela ne prend pas plus longtemps que le temps de cuisson des pâtes. Aller vazi.

Continue reading “Pâtes aux sardines : la recette surprenament délicieuse” »

Salades de l’été avec des sauces au tahini et des avocats et des carottes et plein de trucs

Tu sais que j’adore les salades. C’est pratique, rapide à faire, souvent pas trop cher… J’en fais même en hiver mais l’été c’est quand même plus adapté ; du coup aprés moult articles, je t’envoie mes derniers essais ; y’a du végé, du vegan, et même des fruits de mer !

DSCF8622

Salade brocolis roussi et avocat

Trouvée chez Clothilde, cette salade reprend un peu les bases des brocolis d’Ottolenghi : 1 gros brocolis, 2 avocats, tahini, coriandre, sel, poivre, citron. Tu casse les brocolis en petits bouquets, tu les mets au four pour roussir avec un peu d’huile d’olive, de sel et de poivre pendant 30 min, jusqu’à ce que le tout soit bien roussi. Tu fais une sauce avec du tahini, du jus de citron, du sel, du poivre, la coriandre hachée, un peu de miel, du sésame

DSCF8642

Salade tunisienne très fraiche

Même quantité de tomates, concombre, citron, oignons, poivron rouge. Peler citrons et les découper en quartiers comme une orange, tout couper en petits morceaux, tout mélanger (tu peux aussi utiliser du citron confit). Saler, poivrer.

DSCF0610

Salade gnocchis pêche feta crevettes

Faire cuire 200 g de gnocchis. Les égoutter, et les faire revenir à la poêle avec un peu de matière grasse. Couper 100 g de feta et 2 pêches en morceaux. Ajouter 100 g de crevettes décortiquées. Mélanger le tout, saler, poivrer. Ajouter le jus d’1/2 citron.

DSCF0727

Carottes rapées, pistaches, pois-chiches grillés aux herbes, sauce tahini miel

Râper 4 carottes. Ajouter une poignée de coriandre hachée, quelques pistaches en morceaux et 2 poignée sde pois-chiches rôtis aux épices et aux herbes. (je t’avais dit que ej t’expliquerai quoi en faire). Préparer une sauce avec une cuillière à soupe de tahini, une cuillière à café de miel, le jus d’1/2 citron, du sel et du poivre. Et voilà !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Saumon et avocat pimpés

DSCF8563

Hier j’ai reçu un message d’un pote du lycée qui connaît bien ma coloc, qui m’a demandé si je pouvais répondre à des questions pour son mémoire. Alors je sais que tout ce que je dis est profondément intéressant et parole d’évangile, mais j’avoue que je ne m’y attendais pas. Ce jeune homme fait en fait son mémoire sur les blogueurs ! Or comme tu le vois bien, je suis une blogueuse culinaire (ce qui me fait bien rire moi même, ainsi que mes amis). Donc voilà, je vais raconter des trucs pour un mémoire. Je deviens une source scientifique.

Du coup, en tant que blogueuse culinaire, je me suis fait une petite recette simple et efficace, toujours délicieuse : des genre de sashimis pimpés. C’est presque une offense d’en faire une recette tellement c’est simple en fait… Cela fait une super bonne entrée, ou plutôt un petit repas du soir vite fait bien fait, et finalement plutôt consistant (mais t’inquiète c’est de la bonne graisse) Et tavu, j’ai même réussi à faire une rose en avocat comme sur instagram. Mon secret pas secret du tout ? Il faut qu’il soit limite trop mur en fait. J’étais plutôt fière quand même.

Continue reading “Saumon et avocat pimpés” »

Rouleaux de nori au saumon fumé, avocat, concombre et fromage

DSCF8444

J’avais déjà réalisé ici des rouleaux de nori, et j’avais vraiment aimé l’idée : une feuille de nori, des légumes croquants, des graines de sésame, quelque chose de trés rapide, beaucoup plus que des vrais sushis, de plus croquant aussi. Tu peux les découper en « makis » ou non, en faire plusieurs pour un vrai repas ou les servir à l’apéro !

Je suis tombée récemment sur une autre variation de Piment Oiseau, qui y mettait du saumon fumé et du fromage à tartiner à l’intérieur, en restant dans l’idée de quelque chose de plus rapide et de plus sain que les vrais makis. J’avais pas de fromage à tartiner mais j’avais un bon petit chèvre acheté au marché, tant que le fromage n’est pas trop fort, je pense que ça passe.

Continue reading “Rouleaux de nori au saumon fumé, avocat, concombre et fromage” »

Tartare saumon & poire

DSCF8176

Comme je l’ai confié à un pote : « j’ai l’impression d’être une invité VIP au Gala de Sciences Po oklm ». J’adore le poisson, surtout le saumon, mais mes finances me réduisent souvent à des plats plus simples et sans viande ou poisson… Mais cette semaine, c’est les vacances, je suis seule, je me fais plaiz, et j’ai donc fait un petit tartare de saumon.Je l’ai dévoré, pour moi seule, en plat principal, mais tu peux bien sur faire des petites parts pour plusieurs personnes…

Sinon je refais -comme toujours- des photos par-ci par-là, le moelleux au chocolat sans beurre et sa crème anglaise pour un anniversaire, la salade bettrave poire feta pour la bonne conscience… Un jour je ferais un article des avant/aprés, ce sera édifiant (faut que je pense à garder les vieilles photos moches…).

Continue reading “Tartare saumon & poire” »

Les accompagnements pour changer de la viande

Je mange assez peu de viande, ne serait-ce parce que c’est cher, et je trouve ça sympa de faire des accompagnements végétariens ou vegan avec des protéines, ou alors du poisson, que je ne sais jamais trop comment cuisiner mais que j’adore, contrairement à beaucoup de gens…

(Cet article fait un peu le jeu de toutes les photos trés moches que j’ai pu prendre de mes plats, et montre bien que la qualité de mon appareil laisse à désirer mais bon) (Maintenant que j’y pense, il aurait aussi pu s’appeler « manières ludiques de manger » parce que c’est que des boulettes et des galettes. J’ai jamais vraiment compris pourquoi c’était plus ludique mais en général ils disent ça sur TopChef)

Galettes de haricots rouges

A Sciences Po, on a des repas à thémes, ou tu t’inscris, tu raméne les sous et tu cuisines et dégustes : lors d’un repas vegan, j’ai eu l’occasion de tester ces galettes, et franchement j’ai été comblée ! En plus c’est uber simple. Le top c’est de les manger avec de la sauce soja, ou alors avec un peu de moutarde comme des röstis.

  • 400 g de haricots rouges cuits (soit la contenance d’une boite de supermarché en général)
  • 3 c à s de farine
  • 1 oignon
  • 1 poignée de pignons de pin
  • sel, poivre

Eplucher et émincer l’oignon. Dans une poele sans matière grasse, faire revenir les pignons 5 min pour qu’ils grillent un peu. Réserver.

Dans un saladier, mixer les haricots rouges égouttés et l’oignon émincé. Ajouter la farine et mélanger pour attindre une consistance permettant de faire des galettes, même si assez elles seront assez molles. Rajouter de la farine si nécessaire. Ajouter les pignons et assaisonner au goût.

Faire chauffer une poêle avec un peu de matière grasse, mettre une grosse cuillière de pâte et laisser cuire à feu doux 5 min avant de retourner.

Boulettes maquereaux aux amandes et au curry (d’après une recette de Beau à la louche)

Cette recette là est née de l’idée de faire manger du poisson à Marron, qui n’aime pas ça et je crois que le pari était réussi, car j’ai reçu le lendemain un snapchat de son tupperware de boulettes sobrement intitulé « c’est du sale » (ce qui, si vous ne parlez pas bordelais, signifie super bon). Les boulettes c’est top pour manger du poisson, ça se mange tout seul et ça fait oublier l’aspect peu apétissant du poisson en boite. Et en plus, ça peut se bidouiller avec les fonds du placard.

  • 2 boites de maquereaux nature
  • 3 portions de kiri
  • 5 c à s de poudre d’amandes
  • 3 c à s de chapelure fine
  • 1 poignée d’amandes éffilées
  • 1 poignée de raisins secs
  • 2 c à c de curry, sel, poivre

Vider l’huile des maquereaux, les écraser à la fourchette au fond d’un saladier. Ajouter le kiri, la poudre d’amandes, la chapelure et les épices. Mélanger.

Ajouter les amandes éffilées et les raisins secs et mélanger de nouveau. Former des boulettes avec la main et les mettre au frais jusqu’au moment de servir.

Boulettes de sardines à la ciboulette (toujours d’après une recette de Beau à la louche)

Et toujours pour Marron, qui a aimé ! (Je racontais d’ailleurs à ma mère que j’avais réussi à faire manger du poisson à mes colocs quand petit frère n°3, 7 ans, s’est exclamé « Marron ? Mais elle aimait pas ça non ? », poruvant que même s’il ne disait rien, il écoutait et retenait toutes les conversations autour de lui (D’ailleurs il a lu mon blog il y a pas longtemps (coucou) et a trouvé ça super drôle que je l’appelle comme ça)

  • 2 boites de sardines nature
  • 3 portions de kiri (je n’en avait pas sous la main donc je l’ai remplacé par du yaourt à la grecque : ça passe)
  • 3 c à s de chapelure fine
  • 2 c à c de miel
  • De la ciboulette hachée
  • sel, poivre

Vider l’huile des sardines, les écraser à la fourchette au fond
d’un saladier. Ajouter le kiri, le miel, la chapelure et les
épices. Mélanger.

Former des boulettes avec la main, les rouler dans la ciboulette et les
mettre au frais jusqu’au moment de servir.

Grönsaksbollar : Les boulettes de lentilles comme chez Ikea (Trouvé par ici)

Je vais être honnête avec toi, j’ai failli créer le tag « Ikea » mais je me suis dit que ce n’était pas trés pertinent politiquement (ou j’ai eu honte). Parce que oui, c’est les boulettes végés de chez Ikea ! Elles sont vachement bonnes, hyper moelleuses, et tu peux un peu les assaisoner à ta manière. C’est bon avec une sauce tomate, u pesto (on en a toujours quelques doses congelées maison ici) ou de la moutarde, enfin avec une petite sauce quoi. Dans des pâtes ou de la salade c’est top aussi, et c’est plein de bonnes protéines !

  • 200 g de lentilles vertes
  • 1/2 oignon
  • 1 échalote
  • 1 petite carotte
  • 3 c à s de farine
  • 1 oeuf ou 2 c à s de graines de lin moulues (version vegan)
  • sel, poivre, épices de ton choix (j’ai mis un peu de ras-al-hanout, mon chouchou du moment)
  • Huile de friture

Faire tremper les lentilles minimum 2h (la nuit précédente, c’est le top). Egoutter, et faire cuire dans un grand volume d’eau salée ; plus les lentilles ont trempé, moins elles mettront de temps à cuire (10 minutes pour moi). Egoutter, réserver.

Pendant ce temps, éplucher et émincer l’oignon et l’échalote. Faire revenir dans une poêle avec un peu de matière grasse jusqu’à ce qu’ils soient transparents. Ajouter aux lentilles. Eplucher et raper la carotte, ajouter avec la farine, l’oeur ou les graines de lin, sel, poivre et épices selon tes goûts pour relever un peu.

Mixer le tout grossièrement, la purée ne doit pas être complétement lisse. Si tu utilises des graines de lin, laisser reposer une dizaine de minutes. Si la pâte est trop liquide, ajouter de la farine.

Faire chauffer une poêle avec de l’huile de friture, former des boulettes (la pâte colle, au pire tu peux les rouler dans la farine (comme c’est drôle) mais perso j’ai pas trouvé ça nécessaire) et les faire cuire sur toutes les faces. Les placer au fur et à mesure sur du papier absorbant pour éponger l’excés d’huile.

Bon ap’ !

Enregistrer

Chirashi au saumon et avocat

DSCF3422

Ayant emménagé il y a peu, j’ai fini par inviter mon paternel à manger chez moi, comme la personne adulte et responsable que je suis. Il n’y a que quand on est adulte qu’on invite ses parents à manger et pas l’inverse.

La question de que cuisiner a été plus compliqué. Déjà, car quand on est adulte on a envie d’impressionner ses parents sur ses capacités culinaires (ceci dit, les miens ne s’inquiètent pas trop de ce côté là). Mon père n’est pas difficile mais justement, il apprécie surtout les plats simples, légers, n’aime pas trop la viande et les 3/4 de ses repas comportent du riz. Oh et je n’ai pas trop de sous en plus.

Du coup, j’ai misé sur le facile et japonisant : ça a marché. Un chirashi comme on en commande dans les restos, avec du riz à sushis, du saumon et de l’avocat. Izi.

Bonus : je t’explique comment faire une jolie rose d’avocat, comme les instagrameuses, avec ou sans du saumon dedans. De rien.

DSCF3402

Continue reading “Chirashi au saumon et avocat” »