béchamel

Béchamel vegan, sans gluten, easy et sans graisse à base de haricots blancs

DSCF3994

On dirait le titre d’un article attrape nigaud du style « comment perdre 10kg en mangeant tout ce que vous voulez » ou « cette mère de famille a trouvé le moyen de gagner 10 000€ par mois sans rien faire » (pourquoi toujours des mères de famille d’ailleurs ?) mais c’est du vrai de vrai. Et je me demande comment j’ai pu découvrir aussi tardivement cette recette.

Moins surprenant que l’utilisation de l’aquafaba (le jus des pois-chiches en boîte) pour remplacer les blancs en neige, il suffit d’utiliser… des haricots blancs. Et c’est génial, je ne sais pas si je reviendrais un jour à la béchamel classique. Elle a presque le même goût que la vraie, est beaucoup plus rapide et facile et beaucoup plus saine !

Continue reading “Béchamel vegan, sans gluten, easy et sans graisse à base de haricots blancs” »

Que faire avec des scones ? Des sconewich !

DSCF8130

Du coup, si t’as suivi, j’ai fait des scones. Et ils étaient vachement bons même. Seulement, c’est un peu lassant à manger comme ça, surtout quand t’en a fait 8… Heureusement, j’avais vu l’idée de sandwichs de scones traîner je ne sais où, et c’est top ! Tu les fait réchauffer un peu, qu’ils soient tièdes, avec du frometon, un peu de viande, ou du poisson fumé… Et ensuite j’ai testé ça « à l’espagnole ». Je m’explique : en Espagne, dans les tapas de base, il y a souvent des tortillas, coupée en deux sur la hauteur, fourrées avec de la béchamel et des épinards, ou du jambon… Du coup, j’ai voulu i ça avec mes scones. Et ce fut fort bon. Par contre les photos ont disparu de mon appareil, donc bravo le fail.

Continue reading “Que faire avec des scones ? Des sconewich !” »

DSCF6889

Lasagnes végétariennes aux courgettes, à la ricotta et aux petits pois

Alors si, comme mes colocs, tu as eu un instant de déception en voyant que c’était des lasagnes végétariennes, et non pas la version habituelle dégoulinante de viande et de sauce tomate, ne désespére pas.

Parce que déjà, c’est pas parce que c’est végétarien que c’est pas fat (et là y’a du fromage en veux tu en voilà) (comme dans ces lasagnes d’ailleurs) et parce que surtout c’est tellement moins cher que ton porte monnaie post-fêtes va te remercier. Et puis franchement, c’est super bon.

La recette a l’air un peu longue, elle l’est comme toutes les recettes de lasagnes, mais par contre c’est franchement pas compliqué et t’auras de quoi manger pendant un bon moment (ça se congéle au pire).

  • La moitié d’un paquet de feuilles de lasagnes (je n’en suis pas encore au point de les faire moi même namého)
  • 3 grosses courgettes
  • 250 g de ricotta
  • 2 poignées de pignons
  • 1 botte de basilic
  • 1 l de lait
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 250 g de petits-pois cuits
  • 40 g de maïzena
  • Parmesan (+ si tu préféres pour gratiner le dessus : de la mozza ou de l’emmental rapé)
  • Sel, poivre, muscade, curry.

Préchauffer le four à 200°c.

Eplucher les courgettes une bande sur deux (ou tout si tu préféres, mais franchement c’est plus rapide) et les couper en gros morceaux. Réserver.

Eplucher et émincer l’oignon, le faire revenir dans une poele avec un peu d’huile d’olive à feu doux. Une fois l’oignon transparent, ajouter les courgettes. Eplucher et écraser les gousses d’ail, ajouter. Faire revenir le tout une dizaine de minutes, les courgettes doivent être cuites.

Pendant ce temps, faire la béchamel allégée (sinon tu peux en faire une normale, mais le bonus c’est que celle-là elle est sans gluten) : mettre le lait à chauffer dans une casserole avec la maïzena délayée. Comme pour une béchamel normale, remuer à feu moyen jusqu’à ce que le tout épaississe suffisement. Ajouter sel, poivre, muscade rapée.

Mixer ensemble la ricotta, le mélange courgettes/oignon/ail, le basilic lavé, sel, poivre et un peu curry (sinon je trouve ça vite fade). Faire revenir les pignons dans une poele sans matière grasse et les ajouter au mélange.

Garnir le fond d’un plat d’un peu de béchamel, recouvrir de lasagnes. Ajouter une couche de crème de courgettes, de petits pois puis de parmesan. Pour les couches suivants, alterner comme ça :

Lasagnes
Béchamel
Crème de courgettes
Petits-pois
Parmesan

Jusqu’à épuisement des couches (ou du plat, si comme nous tu as pas de vrai plat à gratin). Finir par une couche de lasagnes, béchamel et le fromage à gratiner de ton choix (parmesan, emmental, ou pour nous mozza, parce que c’est trop bon et il paraît même que c’est moins fat (on est pas à ça prés mais bon)).

Faire cuire 45 min au four.

Bon ap’ les lapins, et bons exams pour tous ceux qui souffrent (pas moi pour une fois) !

DSCF5817

Le gratin de chou-fleur parfait

Je crois trés honnêtement que j’étais la plus parfaite des gamines au monde. Je mangeais mon assiette jusqu’au bout (et même celle des autres à la crèche, ma mére recevait des plaintes…) et franchement, je raffolais des trucs que les gamins n’aiment pas, style le brocolis, les haricots verts… Et mon plat préféré était le gratin de chou-fleur.

Et ça tombe bien, parce que c’était une spécialité de ma nounou, qui continue à nous le faire (elle est toujours chez nous (OUF) pour petit frère numéro 3 qui n’a que 5 ans…), et à chaque fois que je rentre à la maison ou que je me fais opérer de l’appendicite, je fais mes yeux larmoyants et je réclame. (Je vous sortirai un jour ses autres spécialités. Je gère le gratin dauphinois grâce à elle, mais il me faut encore m’acharner sur les tomates farcies, les meatballs et les endives au jambon.)

Alors, que l’esprit de Corinne (bah oui c’est son nom), soit avec vous.

  • 1 chou fleur
  • 100 g de beurre
  • 100 g de farine
  • 1/2 l de lait
  • sel, poivre, muscale rapée

Commencer par cuire le chou fleur : enlever les feuilles autour, couper un peu le pied, bien le laver et le mettre dans une casserole d’eau bouillante. Laisser 15-20 min, vous devez pouvoir enfoncer un couteau pointu sans trop d’effort dans le chou-fleur, mais sans qu’ils soit mou.

Préchauffer le four à 180°c.

Préparer la béchamel : faire fondre le beurre dans une petite casserole. Une fois le beurre fondu, ajouter la farine d’un coup, et mélanger au fouet afin de former un roux. En laissant la casserole sur un feu doux, ajouter alors petit à petit le lait et un peu d’eau de cuisson du chou-fleur en remuant au fouet, jusqu’à ce que la béchamel ait la bonne consistance. Saler, poivrer et noix de muscader, c’est tout bon !

Mettre le chou-fleur dans un plat à gratin et recouvrir allégrement de béchamel. Mettre au four une quizaine de minutes, avec éventuellement un petit coup de grill à la fin.

C’est la joie….

Bisous bisous les enfants, et bonnes révisions pour ceux -comme moi- qui en ont mais font tout pour y échapper !