Tarte oignons-figues-lardons-fromage de chèvre

Coucou ! Maintenant qu’on a notre petit appartement (mais toujours pas internet, achevez moi (J’écris actuellement en cours (et non j’ai pas honte))), on fait le marché, en vraies bobos, et on achète des figues parce que c’est carrément la fin de l’été (kiffe ma transition (cette phrase a beaucoup trop de parenthéses)).

Et on les a oubliées. Du coup, au moment de finir les restes du frigo, il nous restait des figues, un peu de lardons, du chèvre… Solution izi : on fait une tarte et on fout tout dedans. Et c’était délicieux.

  • Quelques figues
  • Lardons (admire ma précision)
  • Une buche de chèvre
  • 3 gros oignons
  • Un peu de miel
  • 300 g de farine
  • Une pincée de sel
  • 150 g de beurre
  • 8 cl d’eau

Préparer la pâte : mélanger la farine, le sel, le beurre coupé en morceaux et l’eau. Pour cette pâte à tarte, j’ai ajouté des herbes de provence, du thym et du romarin, mais souvent je les fais avec un peu de curry et de curcuma, ça donne un petit goût pas trop fort et ça sent trop bon ! Bref. Mettre au frais au moins une trentaine de minutes.

Préchauffer le four à 180°C.

Préparer le confit d’oignons : éplucher et hacher les oignons, faire chauffer une pôele avec de l’huile d’olive. Une fois la pôele chaude, ajouter les oignons et mettre à feu doux. Faire chauffer en remuant bien jusqu’à ce que les oignons soient transparents ; ajouter un filet de miel pour les faire caraméliser.

Faire revenir les lardons dans une poêle.

Une fois la pâte à tarte assez froide pour être manipulée, chemiser un moule à tarte. Faire cuire la pâte à blanc une dizaine de minutes. Puis ajouter dans l’ordre ; le confit d’oignons, les lardons, les figues coupées en 4 (avec la peau) et la bûche de chèvre coupée en rondelles.

Enfourner pour une vingtaine de minutes.

C’est le pied. C’est sucré, salé, ça dégouline, j’adore.

Les dernières salades de l’été

Bon ça y est, il recommence à faire froid mais comme j’avais pas internet (encore en galère) j’ai même pas pu publier tout ça !

Salade tomates pêches mozza’

On est qu’en juillet et j’ai déjà refait trois fois cette salade pour divers rassemblements zestivaux. Les gens sont un peu surpris au début mais rapidement, te couvrent de compliments ; tu peux donc la faire sans crainte. Deux barquettes de tomates cerises de toutes les couleurs, coupées en morceaux, deux péches coupées en morceaux, de la mozzarella et quelques feuilles de basilic ! Un peu de vinaigre basalmique, sel et poivre suffisent en général à l’assaisonnement…

Salade melon gorgonzola basilic

Super facile : du melon en cubes, pareil avec le gorgonzola, quelques feuilles de basilic. Un peu de sel et de poivre, et voilà ! (et oui, je fais un article pour ça)

Salade de pois-chiches, roquette, tomates et citron confit

Tu te souviens comment j’avais fait du citron confit ? Bah je savais pas comment l’utiliser, mais en fait en le mettant dans une vinaigrette (moutarde, vinaigre, huile et poivre) un peu de jus et des petits bouts de citron confit. Avec ça, des pois chiches (cuits, évidemment), quelques tomates, de la roquette, un peu d’oignon haché et voilà ! Et la vinaigrette peut se réutiliser dans plein de salades, elle est top…

La gâteau invisible pommes-poires : C’est même pas gras

J’ai enfin décidé de tester le gateau invisible ; invisible parce que les fruits sont imbibés de pâte et que le tout est hyper léger avec presque pas de pâte ! J’ai testé la version de base, pommes poires (parce qu’il y avait ça chez moi en vrai) et c’est top ! Mon gateau était un peu plat, donc je vous conseille d’utiliser un moule pas trop large pour que le tout soit plus épais.

Continue reading “La gâteau invisible pommes-poires : C’est même pas gras” »

La fabuleuse vraie recette du far breton

Les fars bretons c’est top, mais il m’a fallu des années pour récupérer la recette de ma famille, simple et juste parfaite.

  • 6 oeufs
  • 1 L de lait
  • 250 g de farine
  • 250 g de sucre
  • 250 g de pruneaux

Préchauffer le four à 210°c. 

Mélanger le sucre et la farine : former un puit et ajouter les oeufs et le lait. Mélanger le tout jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de grumeaux.

Beurrer un moule rectangulaire et mettre les pruneaux dénoyautés au fond. Recouvrir de la pâte.

Le far doit cuire assez longtemps, presque 1h selon les fours, ce n’est pas grave s’il devient un peu noir au dessus, le centre doit être bien cuit. Il faut le laisser entièrement refroidir avant de le manger.

Mangez bien !